OutilsReseaux

LLetDD

PagePrincipale :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur? :: Vous êtes ec2-54-87-61-215.compute-1.amazonaws.com
Logiciel libre et développement durable > Visuels
(Cette présentation, librement ré-utilisable, s'enrichira progressivement de vos idée et exemples : n'hésitez pas à la commenter !, un double-clic suffit pour modifier cette page).


Logiciel libre et

développement durable


Quelles solutions peut apporter le logiciel libre pour aller vers un développement durable?

Points abordés:
  • Présentation de la philosophie et du mode de fonctionnement des logiciels libres
  • Présentation du concept de développement durable.
  • Le logiciel libre est il vivable, viable et équitable?


Un drôle de monde


Imaginons un monde où :

  • les tartes aux fruits ne sont disponibles que toutes prêtes
  • pas de recettes de tarte aux fruits disponibles
  • personne ne souhaiterait obtenir les recettes

Ce monde existe : le monde du logiciel depuis le début des années 80.
(Ce monde existe également dans le domaine médical ou agronomique).


Le monde des tartes aux fruits libres


Au contraire dans un autre monde, on peut :

  • lire, comprendre, réaliser une recette
  • modifier une recette (tout en indiquant où ont été faites les modifications)
  • redistribuer une recette modifiée, en donnant le droit à quiconque de la modifier à son tour

Ce monde existe, c'est le monde du Logiciel Libre

Et en plus avec le logiciel, on dispose à la fois de la farine, du beurre, du lait, des oeufs, des fruits, du saladier, du rouleau à pâtisserie et du four.


Le Logiciel libre


Des libertés fondamentales :

  • de lire, comprendre, compiler, utiliser un code source
  • modifier le source
  • partager ses modifications avec les mêmes droits que l'original

Garanties par des licences (GPL, Cecill).

Histoire


First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win. Mohandas Gandhi

  • 1984 : Démarrage du projet GNU (Gnu is not Unix) : outils système libres pour les développeurs
  • 1990 : Des outils finalisés mais pas de plateforme libre pour les faire fonctionner
  • 1991-1994 : Emergence de Linux, développé par un étudiant finlandais, Linus Torvalds.
  • 1993 : Société commerciale distribuant linux
  • 1997 : Premières réflexions sur le fonctionnement de la communauté du libre (Cathédrale et le bazar).
  • 2000 : Grands constructeurs informatiques assurant le support de linux (Ibm, Hp ...)
  • 2002 : Premières distributions Linux orientées grand public (Mandrake, SuSe?, ...)
  • 2001-2005 : Open Office (Suite bureautique), Projet Mozilla (Navigateur), GIMP, Applications Web (CMS, Wiki)
  • 2006 : développement des interfaces 3D pour linux : avancée unique dans le domaine des ordinateurs personnels.

Actuellement: les logiciels libres forment un système complet, utilisables dans presque tous les domaines

Bienvenue dans la troisième dimension !


cube

Voici le fameux environnement 3D Xgl.

L'essaimage


  • encyclopédie coopérative Wikipedia (contenu sous licence GFDL)
  • domaine juridique Jurispedia
  • téléchargement de musique, promotion des musiciens Jamendo
  • Linux embarqué dans les téléphones portables, les PDA, et même les consoles de jeux

Linux : un exemple complet de système libre


Linux, chef d'orchestre :

  • se produisant en tout lieu : station de travail, serveur internet, assistant personnel.
  • dirigeant tout type d'instrument :
    • Applications systèmes (infrastructure Internet)
    • Utilitaires (traitement de texte, tableur, messagerie, navigateur, traitement des images...)
    • Applications métiers :
      • Gestion de bibliothèque (Pmb)
      • Formation à distance (Ganesha)
      • Gestion activité médicale (Medintux)
      • Commerce en ligne (Oscommerce)
      • ...

Et la totalité du code source et le droit de modifier et redistribuer


Avantages pratiques du Logiciel Libre


Ouverture : accepter tout format d'échange, sur tout support.
Pérennité : possession du code source induit la maîtrise de son évolution.
Sûreté : bugs rapidement corrigés par la communauté.
Souplesse : adaptation possible à des besoins particuliers.
Autonomie : communautés d'utilisateurs pouvant s'entraider
Faible coût : accessible pour le prix d'un cd-rom ou par internet


La communaute du Libre

Modèle de bazar et lois de la coopération, quelques exemples :
  • Abaisser le seuil du passage à l’acte : Donner l'autorisation d'utilisation et de modification a priori grâce à une licence plutôt que d'imposer une demande d'autorisation avant toute action est un autre exemple d'éléments qui facilitent le passage à l'acte.
  • Minimiser les besoins de départ : Linus, pour créer Linux, a commencé par réutiliser le code et les idées de Minix (la totalité du code de Minix a été abandonnée ou réécrite complètement depuis)
  • Favoriser un environnement d’abondance : le logiciel est immatériel et permet une infinité de copies, autorisées par la licence GPL
  • Evaluation a posteriori par l’estime : toute personne trouve son avantage à la participation
  • Rendre visible la participation de tous


Ne pas confondre


  • libre = gratuit
  • libre = code source : il faut pouvoir également le modifier et le distribuer
  • libre = amateur
  • libre = compliqué
  • libre = Linux


Développement Durable


Developpement_durable

(Source : Wikipédia)

Le développement d'aujourd'hui doit permettre celui de demain : les écosystèmes doivent pouvoir répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre leur capacité à satisfaire les besoins des générations futures.


Champs économique et social


Le logiciel libre est-il équitable ?

  • Le transfert des compétences permet de réaliser localement les travaux d'adaptation (les logiciels libres sont développés partout dans le monde et les codes sources permettent de réaliser localement tout travaux de développement à partir de ceux-ci).
  • Pas de confiscation de la rémunération par le distributeur grâce au modèle de distribution décentralisé.
  • Logiciels disponibles pour tout le monde facilement : pas d'utilisation réservée aux pays plus riches, pas de version au rabais pour les pays pauvres.
  • Pas de confiscation des idées au profit des dépositaires de brevets : la disponibilité des sources permet toutes les adaptations et la profusion de solutions informatiques.

Un exemple de salle sous linux avec des ordinateurs recyclés



Stage Courts

(Salle de formation association d'éducation populaire (STAJ) à Fabrègues - Hérault )

Champs économique et environnemental


Le logiciel libre est-il viable ?

  • On ne jette pas, on répare ou on adapte (Pas de versions commerciales fermées, on soulève le capot, on répare et c'est tout).
  • On optimise le recyclage des matériels :
    • Linux peut fonctionner sur de vieux matériels et on peut réhabiliter ainsi des parcs d'ordinateurs condamnés à la casse.
    • Le logiciel libre n'encourage pas la production de masse d'ordinateurs car il se situe hors du scénario mis en place par les acteurs du marché informatique : nouveau système d'exploitation = nouvelles fonctionnalités = nouveau matériel = ancien matériel obsolète.
  • Le logiciel libre rend accessible l'interconnexion des matériels informatiques ce qui favorise un usage cohérent des ressources (pas de redondances).

Mais le tout-informatique est-il viable ?

Champs social et environnemental


Le logiciel libre est-il vivable ?

  • La communauté du libre a découvert (et re-découvert) des modes de fonctionnement et a mis en place une organisation qui peut être transposée dans un contexte de développement respectant l'environnement : villages coopératifs, suivi de l'évolution de la biodiversité grace à des inventaires naturalistes, le projet d'encyclopédie pratique traitant des techniques alternatives de vie : ekopedia.org, ....
  • La nouvelle ré-appropriation des communs qui s'opère dans le logiciel libre apporte des solutions pour sortir de la "tragédie des communs" : enjeu transposer à du matériel ce qui reste pour l'instant immatériel.
  • la démarche d'engagement, proche de la démocratie participative, place les individus face à leurs responsabilités. Chacun est garant de la soutenabilité et responsable de l'insoutenabilité.

Un exemple de suivi de l'évolution de la biodiversité pour la magicienne dentelée


Enquete saga pedo

(Inventaire réalisé collectivement par le réseau ONEM)


Vos exemples


Exemple du libre au service du DD: Livret PDF pour expliquer le DD de TOUT ALLANT VERT - diffusion et explication du concept via Creative Commons, conception du guide avec Open Office, diffusion en P2P.


Sources et Remerciements


  • Introduction au logiciel libre par David Mentré
  • David Pierre
  • Florian Schmitt
  • David Delon
  • Wikipedia
  • Comprendre l'écologie et son histoire par Patrick Matagne.

Fin

Fin the end
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]