Webzine Outils-Réseaux
Des problèmes pour lire ce mail? Cliquer ici pour voir la version en ligne ou revoir les anciens numéros
N°8
22 février 2011

> Edito

Le fruit d'Animacoop

Ce numéro du webzine est le premier à proposer des articles écrits collectivement par des participants à la formation "animateur de réseau Animacoop". C'est un grand plaisir pour nous de démontrer, que le temps d'une formation, autant d'intelligence collective puisse émerger et produire des articles d'une telle qualité !
Nous vous rappelons, par la même occasion, qu'il reste des places disponibles pour la prochaine session de Montpellier.
Bonne lecture (et écoute, il y a même de l'audio !)

Outil du mois

Découvrir des lieux en réalité augmentée

metro_paris_la_realite_augmente
Le concept de réalité augmentée s'est démocratisé avec l'arrivée des téléphones portables de dernière génération (android ou iphone). Il s'agit de superposer des images virtuelles (issue par exemple d'Internet) aux images réelles que l'on voie en mode appareil photo de son téléphone.
Il est par exemple possible de visualiser des informations présentes sur Wikipedia directement en pointant avec son téléphone une rue dans sa ville, voir la vidéo suivante : http://www.youtube.com/watch?v=vF_pHB5JXho

Voici deux logiciels de réalité augmentée disponibles pour les plateformes Iphone et Android permettant entre autres d'afficher des données issues de Wikipedia, Facebook, Flickr (photos) et d'autres sites respectant les standards de géolocalisation :

Des projets de wiki territoriaux tels que le wiki Brest disposent déjà d'entrées géolocalisées et il est donc de plus en plus facile de concevoir ses propres informations géolocalisées, locales, participatives et libres d'accès!
↑ Haut

Usage du mois

Carto party et libération festive de données

Vous le savez déjà, créer du bien commun, c'est aussi se faire communément du bien ! Voici donc des usages festifs qui permettent de créer du bien commun.

Carto party (ou mapping party)

Le but d'une mapping party (ou MP) est d'arriver à produire sur OpenStreetMap, une carte complète d'une zone plus ou moins grande, dans un temps collectif. Voir le webzine N°6 pour plus d'informations.
Pour l'obtenir dans un temps assez court, on convoque des pratiquants d'OpenStreetMap volontaires et des novices peuvent se joindre à eux pour apprendre les méthodes du relevé des traces GPS sur le terrain et du recueil des données visuelles pour leur traitement sur ordinateur. Les relevés se font en utilisant divers modes de déplacement : à pied, en roller, vélo, moto, ou auto.

Un lieu de rencontre (café ou salle prêtée) est le plus souvent nécessaire pour répartir le travail avant le départ sur le terrain et pour réunir les données sur un ou des ordinateurs après le retour des releveurs de traces GPS. Des OSMeurs expérimentés profitent des conférences ou des événements auxquels ils assistent pour faire des MP intermittentes afin de cartographier la ville où ils se trouvent. Exemples : Mont-de-Marsan (Landes), lors des Rencontres mondiales du logiciel libre en juillet 2008, la Fête de la bière à Munich en 2006.

Cette information est issue du wiki d'OpenStreetMap (cliquer pour lire l'article complet). Elle est disponible sous licence Creative Commons.


Orsay Commons : la douce désobéissance civile

A contre courant des grands musées de ce monde qui favorisent la mise à disposition de son contenu en version numérique, le musée d'Orsay interdit la prise de photo des œuvres et même du bâtiment.
Partant du principe que les collections nationales publiques, qui sont la propriété de l’Etat ou de la municipalité, appartiennent à chacun, des citoyens amateurs d'art se sont mobilisés par un groupe facebook, pour faire des rendez vous, une fois par mois (quand l'entrée au musée est gratuite) où tous les participants viennent avec leur appareil photo prendre les ouvrages en photo et les mettre à disposition sous licence libre sur Internet, pour que tout le monde puisse se les approprier! Le nombre suffisant de participants et la médiatisation de l'événement sur Internet oblige les services de sécurité du musée à laisser faire.
Ce sont des actions de libération des œuvres!

Plus d'information sur le site louvrepourtous.fr


Récupération collective de données pendant une rencontre

Il est aussi possible de profiter d'événements comme des rencontres ou un colloque pour vivre "une expérience irréversible de coopération".
Par exemple, lors de l'atelier innovation sociale des Rencontres des acteurs de l'Internet d'Autrans, il fut demandé à tous les participants de saisir un projet autour de l'innovation sociale, en laissant juste une quinzaine de minutes aux participants pour la rédiger. Puis tout le monde pu présenter son projet lors d'un court moment de restitution.

Le résultat est probant : en moins de 15 minutes, une trentaine de projets sont venus enrichir une base de données de projets inspirants.

Voir la vidéo de l'atelier
Voir la liste des projets saisis
↑ Haut

Savoir Faire

Lancer un réseau coopératif : une animation en finesse

Articuler individuel et collectif, méthodes d’animation classiques et techniques collaboratives en ligne : pour donner des chances à son réseau de durer, l’animateur devra en permanence jouer en finesse. Un réseau coopératif ne s'anime pas comme une institution hiérarchisée. Voici quelques méthodes et outils pour inscrire de la coopération dès le début de son histoire, ainsi que des témoignages de stagiaires.

Traditionnels et en ligne : méthodes et outils du réseau

Un réseau n’est pas une somme d’individus séparés. Il vise à articuler l’individuel (ses attentes, objectifs, intérêts, etc.) et le collectif : attentes mutuelles, enjeu commun, actions communes. Pour créer de la cohésion dans le groupe, l'animateur peut travailler sur des situations d'estime (par exemple en demandant qui est spécialiste de quoi). On avance mieux en s’appuyant sur la ressource individuelle et collective (points communs, complémentarités) et en la développant. Il cherchera aussi à repérer les degrés de motivation des uns et des autres pour s'appuyer, dans cette construction, sur les plus "moteurs".
Pour lire la suite, c'est par ici...

Le réseau, la coopération : zoom sur deux notions

« Un assemblage d'acteurs libres qui entretiennent entre eux une communication forte » : selon Claude Neuschwander (ancien patron de Lip), un réseau digne de ce nom suppose pour les membres un intérêt commun, une compréhension partagée, une crédibilité mutuelle et des entrées-sorties "libres". Il se distingue d'une organisation où les rôles sont précis : dans un réseau, un même individu pourra y tenir plusieurs rôles, les liens ne sont pas formalisés, la frontière avec l'environnement est floue, la coordination de l'action est faible, de même que la hiérarchisation des rôles.
Pour lire la suite, c'est par ici...

Cette information est issue de la newletter produite par les stagiaires de la session d'Animacoop Montpellier 2010. Elle est disponible sous licence Creative Commons.

↑ Haut

Coopérations en cours

Présentation de Stéphanie, salariée d'Outils-Réseaux


Peux-tu te présenter à l'ensemble de nos coopérateurs ?
Je m'appelle Stéphanie, j'ai fraîchement 28 ans, j'habite dans le sud des Cévennes et je travaille la moitié de la semaine à Outils-Réseaux. J'ai une formation en développement territorial et en gestion de projets spécialisée pour les pays "du Sud". J'ai eu des expériences variées allant de la biodiversité à l'insertion sociale, au sein de petites structures comme d'organismes d'envergure internationale.
La participation et la coopération sont le fondement de ma façon d'appréhender le travail: j'ai commencé ma vie active avec un diagnostic territorial participatif puis par une consultation visant à récolter le point de vue de parties prenantes très différentes, et j'essaye d'intégrer cette "dimension" de façon systématique depuis. Les projets qui m'intéressent le plus sont ceux qui font travailler en synergie différentes parties prenantes en mêlant les approches (environnement, économie, géographie, socio/ethnologie...).

Y a-t-il de nouveaux outils ou manières de travailler à Outils-Réseaux qui t'ont surprise, voire que tu as apprécié ?
J'avais croisé Outils-Réseaux, encore "Tela", voici 5 ans, et cela a été une rencontre très riche. J'avais tellement intégré des notions sur la coopération et le travail en réseau que je (re)découvre maintenant qu'elles me venaient de la formation suivie alors avec eux. La vie a fait que j'ai travaillé ensuite pour une structure avec qui OR avait alors une convention de formation ! Du même fait, et bien que loin d'être une as de l'informatique, je connaissais plusieurs des outils utilisés ici. Mes préférences vont vers ceux qui sont les plus intuitifs & "immédiats": la dropbox, etherpad, skype et yeswiki ! La dimension "logiciel libre" entre en résonance avec le militantisme pour un monde plus équitable.
C'est extrêmement riche d'arriver dans une structure qui pose la coopération (et l'humour) comme base de travail: on se rend compte que l'on a été structuré autrement malgré soi, et que l'on peut toujours faire un pas de côté pour envisager les choses autrement.
C'est définitivement des gens qui font du bien, ça rassure de savoir qu'il en existe dans notre société post-moderne, et qu'en plus ils se constituent en réseaux ;-)

Que fais-tu à Outils-Réseaux ?
Je suis passager clandestin ! Etant là tout juste 6 mois, je profite d'un oeil "intérieur/extérieur" pour tenter une vue analytique en étant moins "la tête dans le guidon". Mais surtout, je fais du montage de projet : je prends mes mots-harpons pour aller à la chasse aux sous, je révèle les fleurs des graines que l'on sème lors des rencontres avec les partenaires et dans les bilans...(dans l'idéal).
En effet, le choix de rester sous statut associatif fait qu'Outils-Réseaux se penche plus fortement vers les possibilités de subventionnement public de ses activités "d'intérêt général". Sont en cours des formalisations de partenariat avec des institutions "amies" de longue date, un projet européen de transfert de formation, des rencontres MOUSTIC co-organisées avec leurs futurs participants, la continuité des projets d'appui aux LAM, aux associations...

Un petit mot sur l'avenir ?
L'avenir pour Outils-Réseaux, je le souhaite toujours plus radieux, et parfois plus organisé dans l'espace et le temps (mais pas trop). L'avenir pour ma part c'est un grand merci à l'équipe, qui sait me répéter qu' "une structure doit être au service des personnes et pas l'inverse" (j'ai dit qu'ils sont géniaux ?) et que donc ils me soutiennent dans mon rêve... de partir vivre en Mongolie !
L'avenir est donc large comme la steppe et vif comme le cheval dans le vent et j'espère bien qu'il en sera de même pour l'association, que je continuerais inévitablement à soutenir.
↑ Haut

Astuce pour coopérer

Coopérer, même en environnement contraint : Les leçons du terrain.


« La tolérance n'est pas une concession que je fais à l'autre, elle est la reconnaissance du principe qu'une partie de la vérité m'échappe. » (Paul Ricoeur)

Dans les structures publiques et les fédérations, de nombreux réseaux professionnels sont créés pour structurer le travail ou développer de nouveaux services.
Lorsqu'elle est impulsée par une volonté politique au sein d'une structure hiérarchisée, le démarrage et l'entretien d'un réseau coopératif rencontre des contraintes spécifiques.
Les animateurs de réseaux se sentent parfois isolés et se posent un certain nombre de questions :
- comment collaborer et coopérer dans un système hiérarchisé et planifié ?
- comment impulser les échanges dans des structures où le pouvoir est centralisé, même si l'on n'a aucun pouvoir décisionnel ?

Voici nos réflexions, issues de travaux de groupe sur les solutions et les marges de manœuvre mobilisables pour faire évoluer le système en douceur.

La fonction de coordination

Dans les structures hiérarchisées, les acteurs sont habitués au système pyramidal et au contrôle. Le pouvoir centralisé rend les étapes de validation chronophages et le système bien connu des navettes devient vite laborieux... En système contraint, la coopération implique donc un changement culturel.
Pour lire la suite, c'est par ici...

Des TIC pour coopérer

Utilisés de manière "ouverte", les outils coopératif TIC peuvent faire peur à certains élus, administrateurs d'associations, salarié-e-s, etc. Pour les présenter et les pratiquer, la prudence et beaucoup d’astuces sont nécessaires.
Pour lire la suite, c'est par ici...


Cette information est issue de la newletter produite par les stagiaires de la session d'Animacoop Montpellier 2010.

Y est accolée une conférence flashmeeting avec J.M Cornu sur le sujet que vous pourrez télécharger ici.

Tout est disponible sous licence Creative Commons.


Voir le contenu de cours Outils-Réseaux sur le sujet.
↑ Haut

Ils aident à penser

Entretenir une dynamique coopérative


Un réseau est un système complexe tout à la fois "fluide", fait de relations humaines, de processus de mûrissement d'idées, de création collective, ... et "solide", reposant sur une organisation et des supports.
Faire vivre, animer un réseau procède d'une alchimie évidemment plus compliquée que la simple utilisation d'un outil technique.

Les animateurs de réseaux collaboratifs à distance ne vivent pas dans un monde virtuel. Ils sont d'abord confrontés à des questions d'animation de groupes humains et non à des questions technologiques. Au cœur de leurs préoccupations premières il y a la mise en dynamique au sein de groupes de personnes et la construction de nouveaux savoirs par la circulation choisie et partagée des informations. Ce sont ces deux fenêtres que nous ouvrons ci-après.

Techniques d'animation de réunions

Combien de réunions mortelles, ennuyeuses, combien de défections et de démissions faut-il, avant que l'on ne se décide à changer de mode de rencontre en réunion ? En ce domaine, on mesure la capacité humaine de résistance au changement. Et pourtant il en existe de la ressource : des livres de recettes, des histoires d'échecs. Alors comme dirait Einstein (ou bien Lao Tseu ?), si le problème résiste c'est que la question est mal posée.
Pour lire la suite, c'est par ici...

Veille informative

Ou comment fertiliser la vie d’un réseau par une veille informative.
Au delà des rencontres entre les membres, la vie d'un réseau se fertilise avec l'échange et la circulation d'informations en son sein, se nourrissant de ce que lui apportent chacune des personnes qui le constitue. Cela peut se faire de manière passive, mais il en ira autrement mieux si une fois passés les premiers échanges pour mieux se connaître le groupe se rassemble autour d'un travail actif de collecte et de partage d'un savoir commun, ce qui pourrait s'apparenter à de la veille.
Pour lire la suite, c'est par ici...

Cette information est issue de la newletter produite par les stagiaires de la session d'Animacoop Montpellier 2010. Elle est disponible sous licence Creative Commons.
↑ Haut

Annonces

Le gratos du mois

L'association Outils-Réseaux organise chaque mois une journée de rencontre et d'échanges réciproques de savoirs, informelle et gratuite, afin de répondre aux sollicitations variées que l'association reçoit et de partager avec les personnes aux inspirations similaires.
Les ateliers seront auto gérés entre participants et visibles en entrant sur un tableau pour vous permettre de rejoindre l'atelier de votre choix, et pour que vous puissiez proposer votre propre atelier!

Prochains rendez vous :
  • Vendredi 18 mars 2011
  • Vendredi 15 avril 2011
  • Vendredi 20 mai 2011
  • Vendredi 24 juin 2011

Lieu précis : à l'Institut de Botanique (en bas du jardin des plantes) à Montpellier dans la grande salle de réunion UOMLR du 1er étage, après avoir passé le patio à droite de l'entrée de l'Institut.
Possibilité de venir à n'importe quel moment entre 9h30 et 12h30 puis de 14h à 17h.

Au plaisir de vous y voir!

Formation Animacoop : animer un projet coopératif

Session Languedoc-Roussillon 2011 : plus que quelques jours pour vous inscrire !


Outils-Réseaux lance une nouvelle session de mars à juin 2011, mêlant formation à distance et en présence sur Montpellier.


Vous êtes animateur de réseaux, coordinateur de projet coopératif...
Vous souhaitez améliorer vos techniques de coopération et votre pratique des outils coopératifs, notamment sur Internet ?
Vous avez un projet territorial ou thématique, un projet associatif, un projet issu de l'économie sociale et solidaire, un projet de réseau ou un réseau à dynamiser... l'envie de le mener à plusieurs ?

Cette formation est faite pour vous ! Renseignements et inscription.

↑ Haut

Coopérative de veille

Les derniers liens qui nous ont intéressés


Ont contribué à la veille collective : l'association Outils-Réseaux, l'association Tela-Botanica, le centre de documentation et d'information de Supagro Florac, l'association CRIE de Mouscron.
↑ Haut
Contrat Creative Commons
Ce webzine est sous licence Creative Commons
Association "Outils-Réseaux",
chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier
Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z
Association prestataire de formation enregistrée sous le numéro 91 34 06579 34
Nous contacter par courriel
www.outils-reseaux.org
Oyun siteleri: kral oyun
ve oyun oyna
siteleri sizin için hazırlandı. S'abonner ou se désabonner au webzine
↑ remonter en haut de la page