Un total de 7 pages ont été trouvées avec le mot clé webzine.
Retour au sommaire des webzines OR

Webzine Outils-Réseaux
N°1
1er avril 2009

> Edito

En 2008, le programme Outils réseaux s'émancipait pour devenir une association, occasion de remercier les structures qui ont permis sa gestation, elles se reconnaitront.
Janvier 2009, l'association Outils-Réseaux salarie son équipe (David, Florian, Jessica, Laurent, Mathilde) au service de ses activités coopératives et du travail en réseau. L'association continue parallèlement son étude engagée concernant une évolution vers un statut scop.
En cette semaine printanière, le webzine Outils-Réseaux vient d'éclore. Un webzine pour vous permettre de suivre nos actions mais aussi de découvrir des outils, des usages pour vous aider à mieux coopérer en interne comme en réseau dans vos structures.

Outil du mois

Freemind : un outil de cartographie heuristique

La carte heuristique (mind map, carte d'organisation des idées ou carte mentale) est un outil d'usage personnel ou collectif, utile à la prise de notes, la recherche d'idées, l'élaboration d'un plan, l'apprentissage, la révision, la mémorisation, l'oral, la valorisation des idées ou d'une présentation. (définition Educnet).

A l'ère de l'image et de l'information synthétique, par l'usage dès le plus jeune age des hyperliens d'Internet, le mode de visualisation de l'information par des cartes heuristiques est de plus en plus pertinent.

Il existe un logiciel libre permettant de générer ce genre de carte : Freemind
On peut l'installer sur tous les systèmes d'exploitation.
Son interface, bien que déconcertante au premier coup d'oeil, s'avère rapide et fonctionnelle, surtout en utilisant le clavier :
  • touche "inser" pour créer une nouvelle bulle "enfant" (un cran en dessous de la bulle sélectionnée)
  • touche "entree" pour créer une nouvelle bulle de même niveau que la bulle sélectionnée
  • touche "F2" pour renommer
  • navigation au clavier (flèches), touche "espace" pour plier/déplier les bulles "enfants" de la bulle
Les cartes créées sont au format ouvert .mm et peuvent être exportées en format pdf ou en format image, pour faciliter la visualisation dans d'autres contextes.

Quelques liens pour aller plus loin :

Le plugin Wikini associé

L'action attach avec affichage en ligne des cartes mentales Freemind

  • Installation : télécharger le paquet attach, le décompresser et le copier par FTP dans le répertoire tools de votre wikini.
  • Utilisation : en attachant un fichier freemind (extension .mm) a votre wiki (utiliser l'action {{attach file="exemple.mm" desc="description carte" align="left"}}), on obtient la visualisation en flash de la carte mentale!
  • Exemple : Voir ici
↑ Haut

Usage du mois

Les cartes heuristiques déployées

Voici un rapide panorama non exclusif d'usages des cartes heuristiques :
↑ Haut

Savoir Faire

Conseils à destination de personnes qui souhaitent démarrer un réseau

Nous sommes régulièrement sollicités pour accompagner le démarrage de réseaux, de collectifs souhaitant coopérer. Par où commencer, quelles solutions web choisir ? Petit à petit, sont ressortis quelques principes récurrents que nous vous proposons de détailler pour les soumettre à votre sagacité.
Critiques, suggestions bienvenues...

Quelques conseils avant de monter une usine à gaz qui peut couter très cher (au sens propre et au sens figuré),
  • Commencer simple, bricoler, assembler des logiciels peu onéreux mais qui permettent de commencer à proposer des démarches coopératives (wiki, google doc, netvibes...), faire évoluer ce dispositif à la demande (pédagogie de l'attention),
  • Attendre de voir de vrais usages se mettre en place avant de passer au développement spécifique ; en effet, on s'aperçoit parfois que le bricolage correspond tout à fait aux besoins du projet.
  • Ne pas lésiner sur le beau, l'esthétique, sacraliser la moindre donnée, la moindre contribution, apologie du renforcement positif. On pourra aller jusqu'à utiliser du Bling-Bling très apprécié par certains, flash, jquery, mootools, rolex...
  • S'appliquer en interne ce que l'on souhaite mettre en place en externe : une structure qui ne coopère pas en son sein et n'utilise pas les outils qui vont avec, peinera à faire coopérer autour d'elle, stratégie TPTS, "Transformation Personnelle, Transformation Sociale",
  • Mettre en œuvre en présence ce que l'on veut mettre en œuvre à distance, utiliser ces outils et techniques d'animation lors de rencontres physiques, cela permettra de se familiariser, de se former et d'assurer une continuité entre présence et distance.
  • Envisager, discuter dès le début de la dynamique les conditions d'utilisation, droits qui s'appliquent aux productions communes. Qui est propriétaire du contenu élaboré collectivement ? Ce contenu pourra-t-il être vendu ? Pourra-t-il être transformé ? ... les licences Créatives Commons permettront d'aider à réfléchir sur le sujet.
↑ Haut

Coopérations en cours

Réalisation de la plateforme de l'ONEM, l'Observatoire Naturaliste des Écosystèmes Méditerranéens.

L'ONEM, c'est un projet vraiment fou, celui d'offrir un espace de travail transversal et ouvert à tous les naturalistes, chercheurs, gestionnaires de l'environnement, élus et habitants de l'espace méditerranéen pour faire avancer et diffuser les connaissances sur la nature méditerranéenne en particulier.
Le réseau est créé et animé par de simples citoyens qui habitent le domaine méditerranéen français et qui s'engagent collectivement pour faire de la nature méditerranéenne un centre d'intérêt à part entière.

La plateforme internet vise à rendre l'ensemble de ces travaux accessibles au grand public et aux collectivités, donner envie à chacun d'entre nous de participer à une des enquêtes naturalistes ou bien à mutualiser et valoriser les connaissances scientifiques.

Un seul double-clic sur la page internet et vous pouvez participer, échanger, mutualiser facilement. Tout cela à travers des outils coopératifs simples d'utilisation et dont l'objectif commun est de faire disparaitre les barrières corporatistes, géographiques et culturelles dans l'accès à la connaissance.

↑ Haut

Astuce pour coopérer

Faire des fotes

Cette astuce consiste à glisser des erreurs énormes qui touchent les personnes que l'on cherche à faire contribuer. Lorsque cette personne arrive sur le site, elle va, en général, lire en premier ce qui la concerne.
Il suffit donc de glisser une énorme erreur dans son nom et là, vous allez voir que la victime va vouloir réparer à tout prix l'ignominie. Un simple double-clic va permettre à la victime de faire l'expérience qu'il est simple de travailler avec un Wiki... elle a franchi le premier pas.
L'animateur du site va ainsi proposer à ses contributeurs potentiels plusieurs systèmes de premiers pas de plus en plus engageants.
↑ Haut

Ils aident à penser

Le mouton de Panurge, la brebis galeuse et le diplomate.

L'histoire du mouton de Panurge est souvent évoquée pour illustrer les effets de la pensée de groupe (phénomène de recherche de consensus), il semblerait que sa cousine la brebis galeuse soit tout aussi néfaste pour un groupe sans animateur.

En effet, une étude conduite récemment par Will Felps, un chercheur hollandais, fait apparaitre que la présence d'une brebis galeuse dans un groupe diminue sa capacité à prendre des décisions de 30% à 40% par rapport à d'autres groupes.

Pour mettre en évidence ce phénomène, ce chercheur a introduit dans des groupes des acteurs jouant soit le pessimiste dépressif (ça ne marchera jamais ...), la critique gratuite (c'est n'importe quoi !) ou le désengagé (ça m'est égal).

Le résultat est catastrophique. Non seulement le groupe devient inefficace, mais la brebis galeuse contamine l'ensemble des membres du groupe qui, progressivement, adoptent son attitude.

Le seul groupe ayant résisté aux effets de la brebis galeuse comprenait un fils de diplomate qui a réussi à changer la dynamique négative du groupe en prenant en charge son animation.

Vous ne voyez pas de brebis galeuse dans votre groupe ? Parfait. Et si c'était vous ?

Référence :

  • Article Pensée de groupe sur Wikipedia.
  • Felps, W.A., Mitchell, T.R. & Byington, E.K. (2006). How, when and why bad apples spoil the barrel 2006(27).
↑ Haut

Annonces

Formations 2009, à vos agendas !

Nos formations visent à la mise en œuvre de projets coopératifs (fonctionner en réseau, travailler à distance...) et à l’appropriation d'outils coopératifs libres sur Internet (Wikini, agendas partagés, forums...).

Nos 2 formules :
  • Les formations courtes sur 1 journée.
Ces formations se basent sur une thématique et vous permettent d'acquérir des compétences pédagogiques et/ou techniques.
Option : possibilité d'opter pour l'accompagnement de projet au-delà de votre stage.

  • Les formations longues, du sur-mesure à partir d'un projet réel.
Vous disposez de 2 jours de formation, suivi de 15 jours de mise en œuvre par le stagiaire, puis de 2 jours de formation pour finaliser votre projet.

Tarifs
- OPCA : 100,00 €/jour
- Chômeurs, étudiants : 25,00 €/jour
- Individuel : nous consulter

Les prochains stages "Outils-réseaux"

  • Réaliser son dispositif internet coopératif, vendredi 29 mai 2009, à Montpellier.
  • Découvrir et utiliser Wikini, vendredi 3 Avril 2009, à Montpellier.
  • Découvrir et utiliser Wikini (gestion de contenu coopérative). Logiciel de publication sur internet. Simplicité et coopération. : 3 Avril 2009 à Montpellier.
  • Animer un réseau : approche pédagogique et technique : 17 avril.
  • Découvrir les outils internet pour coopérer (panorama : agenda, forums, sondages...) : 24 avril 2009.
  • Réaliser son dispositif internet coopératif : 29 Mai 2009 à Montpellier.
  • Conception de documents de communication papier sous logiciels libres : gimp (équivalent photoshop) et scribus (équivalent X-press - Indesign) : 5 juin 2009.
  • Écrits et diffusion sur internet : une approche technique et journalistique pour mettre en valeur vos ressources en ligne : 12 juin 2009.
  • Personnalisation graphique de son site internet, structure et charte graphique : 19 Juin 2009.
  • Aller plus loin que le wikini : extensions et fonctionnalités (multi menus, templates...) : 26 juin 2009.

Pour s'inscrire, c'est rapide, facile : c'est ici !

Téléchargez notre plaquette des formations pour le 1er semestre 2009 : c'est ici aussi !
↑ Haut

Participer

Cet article dont vous êtes le héros...

Vous pouvez, en remplissant le présent formulaire, coopérer à l'écriture du prochaine numéro. Il suffira de cliquer sur "submit" pour qu'il arrive dans nos tuyaux.
↑ Haut

Coopérative de veille

Les derniers liens qui nous ont intéressés

↑ Haut
Association "Outils-Réseaux",
chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier
Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z
Nous contacter par courriel
www.outils-reseaux.org
S'abonner ou se désabonner au webzine
↑ remonter en haut de la page

Webzine OR N°2 du 27 juillet 2009

Retour au sommaire des webzines OR

Webzine Outils-Réseaux
N°2
27 juillet 2009

> Edito

Économie cynique et suicidaire...

Vous avez certainement entendu parler, ces derniers temps, d'une sorte de crise ? Dans le même temps - serait-ce lié ?- les projets de réseaux et les envies de coopérer fleurissent. Ces projets se classent en deux catégories : les premiers sont des réponses à l'obligation de se regrouper pour survivre, une alternative obligée à la concurrence ; les seconds axent leurs choix sur les valeurs sous-jacentes à ces approches.
Il faut parfois voir le mur s'approcher pour se rappeler ce qu'est l'humanité.

Outil du mois

Rendre l'infographie accessible avec Gimp et Scribus

Pour retoucher vos photos, réaliser un flyer ou éditer un journal, ne cherchez plus : des logiciels libres de PAO sont désormais à portée de mains et de clics. Gimp et Scribus constituent dorénavant des équivalents fiables à Adobe Photoshop et Indesign .

Gimp : ses fonctionnalités sont très étendues (retouche de photographies numériques, dessin artistique, création de petites animations web...). Mais si, par malheur, vous ne deviez pas trouver la fonctionnalité dont vous avez besoin, il existe une multitude de greffons (plugs-in).

Scribus : l'outil qu'il vous faut pour créer un journal pour votre association ou votre école, générer un document au format PDF interactif ou réaliser un document pour votre imprimeur prêt à être flashé. Son utilisation extrêmement simple est basée sur le placement de blocs textes, images que vous pouvez importer ou créer et tout cela en quelques clics !

Des logiciels nomades :
De nombreux logiciels propriétaires vous espionnent, par des mouchards. Gimp et Scribus, au contraire, vous suivent où que vous alliez pour vous permettre une grande autonomie. En effet, ils peuvent s'installer sur une clé usb pour fonctionner sur n'importe quel ordinateur.
> télécharger Gimp portable
> télécharger Scribus portable

Notre formation : Nous vous proposons une formation d'une journée pour une prise en main rapide de Gimp et Scribus. Vous apprendrez à créer un flyer sous Gimp, à réaliser une plaquette simple sous Scribus et exporter vos fichiers en pdf pour l'imprimerie. Une session est prévue à la rentrée, vous pouvez vous pré-inscrire ici !
Tutoriels en ligne : cours Gimp et Scribus par Outils-Réseaux
↑ Haut

Usage du mois

Partager et sauvegarder ses fichiers avec Dropbox

Dropbox est un service de sauvegarde et synchronisation de données, ultra simple, fonctionnant sur tous les ordinateurs (Mac Os X, Windows, et Linux).

On peut s'inscrire gratuitement pour ouvrir un compte limité à 2 Go de données ou choisir l'option payante de 50 Go pour 90 euros par an. On télécharge un programme qui n'occupera qu'une discrète place dans la barre des taches. On lui précise un dossier sur notre ordinateur qui sera sauvegardé et synchronisé sur Internet. On s'identifie et c'est opérationnel : maintenant tout type de fichier copié ou sauvegardé dans votre répertoire de Dropbox sera envoyé instantanément sur Internet, de manière sécurisée.

Ça n'a l'air de rien comme ça, mais les usages sont multiples :
  • on peut accéder à nos données de n'importe où en se connectant sur le site Dropbox
  • on sauvegarde nos fichiers de manière sécurisée et pérenne sur Internet
  • on peut même voir l'historique des modifications des fichiers pour éventuellement faire marche arrière
  • on peut installer Dropbox avec le même identifiant sur un autre ordinateur, afin de synchroniser les documents sur plusieurs machines
  • on peut continuer à consulter les documents et les modifier même si l'on est plus connecté à Internet.

Ce qui nous intéresse, c'est l'usage coopératif de cet outil : on peut en effet prendre un compte commun Dropbox pour un projet et le configurer sur tous les postes de travail des membres du projet.
Dès que quelqu'un rajoute un document dans le dossier partagé, tous les membres le reçoivent instantanément s'ils sont connectés à Internet ou à leur prochaine connexion.

Malgré le fait qu'il ne soit pas libre (il existe des alternatives libres, mais qui ne fonctionnent que sous Linux comme Ubuntu One), nous vous recommandons d'essayer ce nouvel outil, car tous le monde a besoin de sauvegarder ses fichiers et de partager leurs dernières mises à jour et la facilité d'utilisation de cet outil le rend vite indispensable !
↑ Haut

Savoir Faire

Ecrits journalistiques

Un nouveau cours Outils-réseaux
Le Web apporte une instantanéité de l'information, une richesse des supports et des contenus et une interactivité avec le public. Mais on constate un effet "zapping" poussé à l'extrême : l'attention du lecteur est réduite.
Il faut donc être encore plus pointu sur les méthodes journalistiques : comment les adapter au Web pour améliorer la présentation de nos contenus sur Internet ?
En amont :
  • il faut connaitre son public (on peut utiliser les outils de statistiques en ligne), réunir ses informations, puis choisir un angle d'attaque et élaborer un plan
  • choisir un type d'article (alerte, brève, article factuel, reportage, interview, dossier)
Rédiger des textes concis et clairs :
  • hiérarchiser l'information avec la règle des "5 W + H" : Who, What, When, Where, Why, How
  • une règle d'or : une phrase = une info; un paragraphe = une idée
  • les textes ne doivent pas dépasser 3 fois l'écran (moins de 4000 mots)
  • ne pas hésiter à découper ses articles en plusieurs sous articles
Faciliter l'accès au contenu :
  • donner directement le message essentiel (quitte à compléter l'info par la suite)
  • utiliser des outils qui permettent d'extraire les mots clés, les nuages de mots par exemple
  • avoir des titres, des chapeaux et des attaques très efficaces
Soigner la présentation
  • aérer le texte, ajouter des illustrations, utiliser le richmedia (vidéo, son...)
  • respecter les règles de typographie : pas plus de 3 polices différentes, attention à l'italique, aux lettres capitales et au soulignement
Enfin, pour acquérir et développer un style il faut lire beaucoup, se créer un univers, vaincre son amour-propre en faisant lire ses textes et ne pas hésiter à se jeter à l'eau. Alors... à vous de jouer (voir "Article dont vous êtes le héros") !
↑ Haut

Coopérations en cours

Vous connaissez l'économie cynique et suicidaire mais connaissez vous l'économie sociale et solidaire ?

La CRES, Chambre Régionale de l'Economie Sociale organise tous les ans en novembre, le mois de l'ESS. Occasion de promouvoir, échanger, questionner cette économie centrée sur les humains et leurs biens communs plutôt que sur les capitaux et le bien privé.
Outils-Réseaux a accompagné la CRES dans la mise en place de son espace web qui permet d'organiser et d'inscrire tout évènement entrant dans ce cadre mais aussi de visualiser le programme des réjouissances.
A vos idées : http://www.creslr.org/mois-ess
↑ Haut

Astuce pour coopérer

Trucs et astuces pour planter un réseau

Lors du dernier bulletin, nous avions évoqué les trucs et astuces pour démarrer un réseau. Nous souhaitons aborder ici quelques points sensibles des systèmes coopératifs adolescents.

Entre force centrifuge et force centripète
Un réseau se caractérise par l'attention qu'il porte à ses membres, à leurs interrogations, besoins, créations, projets... Les réseaux matures ont tendance à plus (trop) se tourner vers leur environnement, répondre à des projets extérieurs... et les membres du réseau partent recréer un réseau plus loin.

Le salarié m'a tué
Le réseau grossi, il a fallu embaucher. Afin de financer l'ouvrier, il faut monter des projets. Et le salarié passe son temps à monter les projets qui vont lui permettre d'être payé, sans plus avoir le temps d'être attentif au réseau.
Pistes de réflexions : traquer les richesses produites par le réseau et les traduire en monnaie sonnante et trébuchante, jouer à l'animateur tournant parmi les membres du réseau. (Ce point nous fait beaucoup réfléchir, donc, si vous avez des idées, elles sont les bienvenues!)

Peut-on être adulte et rester jeune ?
Lorsque le réseau prend de l'âge, il devient hermétique aux nouveaux arrivants. Seuls les anciens savent où, comment, pourquoi se passent les choses. Le réseau devient ainsi fermé de fait.
Pistes de réflexions : entériner le fait qu'il soit fermé, assurer une fonction d'accueil digne de ce nom pour les nouveaux membres, rendre lisibles les lieux d'investissements, les espaces de projets, imaginer un compagnonnage des nouveaux par les anciens.

Suite au prochain numéro...
  • Éviter le chou-fleur pour rester Romanesco,
  • De la dictature à la démocratie participative,
  • L'art de visualiser la complexité,
  • Les outils n'ont pas d'âme,
  • ...
↑ Haut

Ils aident à penser

Comprendre par vous-même ce qui se passe dans un groupe


Le groupe "Intelligence Collective" de la Fing* a travaillé sur un questionnaire très complet, permettant de mieux comprendre ce qui se passe dans un groupe particulier.

Les groupes permettent de réaliser des choses extraordinaires mais sont aussi trop souvent décevants bien que nous y consacrions un temps considérable.
Il peut être très bénéfique de passer une demi-heure de notre temps pour remplir ce questionnaire, et ainsi réaliser sa propre analyse sur le fonctionnement du groupe auquel on participe, chaque membre du groupe pouvant faire une étude pour soi-même, puis comparer ses résultats avec les autres.
Cela économisera beaucoup de temps et d'énergie dans les relations avec le groupe par la suite.

Télécharger le questionnaire "Comprendre par vous-même ce qui se passe dans un groupe"

Une synthèse des résultats des nombreux membres du groupe "Intelligence Collective" de la Fing est disponible ici : http://ic.fing.org/texts/schema

* La Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) est une association qui a pour objet de repérer, stimuler et valoriser l’innovation dans les services et les usages du numérique;
↑ Haut

Annonces

Formations Outils-Réseaux à la carte

Pour le deuxième semestre 2009, nous vous proposons de choisir vous-même les formations Outils-Réseaux qui vous intéressent le plus. Une fois le quota de pré-inscrits acquis, une date est proposée aux stagiaires.
La technique est simple : après avoir renseigné votre nom et votre email, cliquez sur les formations qui vous intéressent pour vous pré-inscrire. Une jauge vous indique le nombre d'inscrits, dès que le niveau est suffisant, on vous re-contacte pour fixer une date.

Les tarifs restent les mêmes (OPCA : 100,00 €/jour, chômeurs, étudiants : 25,00 €/jour). La somme est due uniquement après confirmation de votre participation (une fois la date fixée).

Voir le détail des formations proposées et s'y inscrire
↑ Haut

Participer

Cet article dont vous êtes le héros...

Vous pouvez, en remplissant le présent formulaire, coopérer à l'écriture du prochain numéro. Il suffira de cliquer sur "envoyer" pour qu'il arrive dans nos tuyaux.
↑ Haut

Coopérative de veille

Les derniers liens qui nous ont intéressés

Service de traduction de textes en ligne basé sur un système communautaire.
Alternative libre à Yahoo Pipe, permettant la manipulation de flux RSS et de données issues de l'Internet.
Un très bon billet sur les perspectives d'évolution des navigateurs web "alternatifs". Le navigateur risque de devenir une plateforme sociale.
Un nouveau site sur les cartes heuristiques.
Cours de Tela-Botanica sur le logiciel libre de PAO Scribus, inspiré du cours d'Outils-Réseaux
Les conditions du partenariat par Yannick Bruxelle, Graine Poitou-Charentes
Un méta moteur de personnes sur le web, génial ou terrifiant ?
Une plateforme d'outils pour les associations.
↑ Haut
Association "Outils-Réseaux",
chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier
Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z
Association prestataire de formation enregistrée sous le numéro 91 34 06579 34
Nous contacter par courriel
www.outils-reseaux.org
S'abonner ou se désabonner au webzine
↑ remonter en haut de la page
Retour au sommaire des webzines OR
Webzine Outils-Réseaux
N°3
16 novembre 2009

> Edito

Histoire de mur

"Nous mettrons tous nos logiciels et contenus de cours accessibles à tous et libres de droits"... "Vous irez droit dans le mur !" affirmait ma prof de marketing prodigue en conseils lumineux.
Elle n'avait visiblement pas perçu que l'économie classique était déjà bien fichée dans son mur et que ses gentils conseils y avaient contribué. Et nous, nous allons plutôt bien, vu le contexte.
Donc si l'on suit ses anti-conseils, mettons tous nos savoirs en libre accès, sous licence Creative Commons, partageons, cela permettra alors de sortir de leur mur ;-)

Outil du mois

Etherpad

Etherpad est un service en ligne qui permet de travailler à plusieurs sur la rédaction d'un document.
L'interface propose d'un côté une page de rédaction, à la façon d'un traitement de texte. Chaque rédacteur est identifié par une couleur. A droite, un système de chat est intégré qui permet de discuter de manière synchrone entre rédacteurs. Les différentes versions sont enregistrées, on peut même visionner comme une vidéo l'évolution du document.
Mode d'emploi en trois clics !
Pour créer une nouvelle page de chat Etherpad
  • aller sur : http://etherpad.com/
  • cliquer sur "Create public pad"
  • pour inviter d'autres participants : il suffit d'envoyer l'adresse URL de la page à d'autres personnes et celles-ci peuvent se joindre à la discussion, chacun indique son nom dans le menu à droite et se voit attribuer une couleur.
C'est un outil adapté à la rédaction collective d'un document : dossier, compte-rendu, programme... et particulièrement adapté à des groupes émergeant par le fait qu'il est très simple d'utilisation et très accessible : on n'a pas besoin de s'identifier.
Par contre, ce système n'est pas libre et les données peuvent être indexées par les moteurs de recherche ! Si vous connaissez une solution libre équivalente, accessible depuis un navigateur, n'hésitez pas à nous la signaler.
↑ Haut

Usage du mois

Retransmettre en direct de la vidéo sur Internet

C'est décidé votre prochain colloque sera un colloque 2.0 ou ne sera pas ... et il sera même accessible en direct en vidéoconférence depuis internet pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer ! Se pose alors la question du système de diffusion à utiliser :
  • les dispositifs de visioconférence professionnels avec matériel dédié sont souvent inaccessibles, même si on peut imaginer que dans l'avenir ils seront présents dans toute salle de conférence digne de ce nom.
  • les services plus simples et populaires comme MSN, Skype ou Ekiga (logiciel libre) sont plutôt adaptés à des communications un vers un, et réclament également l'installation de logiciels spécifiques sur le poste de travail des spectateurs.
  • le meilleur compromis actuel semble être les services web en ligne qui permettent de diffuser de la vidéo et du son depuis un navigateur vers une large audience : une Webcam ou une caméra, un micro, un ordinateur et une connexion internet suffisent pour émettre vers la planète entière. Attention, c'est de la diffusion, donc à vous d'organiser les éventuels retours des spectateurs, pourquoi pas en utilisant un outil de docu-chat comme Etherpad.
Un service en ligne particulièrement simple d'emploi est celui proposé par justin.tv. Pour la petite histoire ce service a été mis en place par des lifecasters, des personnes équipées de Webcam, ordinateur et connexion internet style 3G diffusant 24/24 de la vidéo sur internet; sa seule limite : une consultation payante à partir d'un grand nombre de spectateurs.
Utilisé lors du colloque science citoyenne et biodiversité d'Octobre 2010 il a permis à plus d'une centaine de personnes de suivre à distance les plénières depuis le site Web mis en place pour cet événement.

La télévision est morte, vive la vidéo coopérative sur Internet!
↑ Haut

Savoir Faire

Atelier Gimp

Créer une bannière de photos et les fusionner à l'aide de dégradés
Tutoriel adapté de http://www.gimp-session.net/fusion.php (licence libre)
image biche

1- Chercher, télécharger et ouvrir dans GIMP, 2 photos libres de droit (par exemple sur Flickr). Les photos ont la même taille et la même résolution.
2- Choisir une image, 'Sélection -> Tout' (ctrl-A)
3- 'Edition -> copier' (ctrl-C). Revenez sur votre deuxième image, puis faites 'Edition -> Coller dans'.
4- Une sélection flottante apparait : aller dans la fenêtre des calques et cliquer sur 'créer un nouveau calque' (icône avec le +)
5- Nous allons maintenant ajouter un masque de calque. Pour cela, faire un clic droit sur votre nouveau calque et choisir 'Ajouter un masque de calque...'
6- Choisir l'option masque 'Blanc (Opacité complète)'

Grâce aux masques de calque vous allez pouvoir gérer la transparence de votre calque de façon graduelle. Avec un masque blanc, la transparence sera nulle sur la couleur blanche de notre masque, et inversement la transparence sera totale sur la couleur noire.

Vous allez appliquer un dégradé sur le masque de calque. La façon d'appliquer ce dégradé déterminera le rendu final de votre image.

7- Aller dans le menu 'Outils > Outils de peinture > Dégradé'

Lorsque vous appliquez un dégradé, le premier clic de souris correspond au départ du dégradé, toute la zone avant sera votre couleur de premier plan. Votre dégradé s'étend jusqu'à l'endroit du deuxième clic de souris. C'est entre ces deux zones que va s'étaler le dégradé, après cette zone sera votre couleur d'arrière plan.
Vous serez certainement obligé de faire plusieurs essais, pour comprendre le processus et réussir à obtenir le résultat escompté.
Ne pas oublier de choisir comme couleurs de dégradé le blanc et le noir.
Faites bien attention d'appliquer le dégradé sur le masque de calque et pas sur votre image.

Voir le cours sur Gimp pour débutants
Voir le cours sur Gimp de perfectionnement
↑ Haut

Coopérations en cours

Observatoire Régional de la Biodiversité Languedoc Roussillon


Simon Popy est écologue titulaire d'un doctorat en écologie réalisé au CEFE de Montpellier.
Il est aussi l'animateur et le concepteur du site de l'Observatoire Régional de la Biodiversité Languedoc Roussillon (ORBLR)


Peux-tu nous présenter rapidement le projet de cet observatoire?

La Stratégie Nationale pour la Biodiversité prévoit la valorisation du Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP) par la création d'un Observatoire National de la Biodiversité et d'observatoires régionaux. En Languedoc-Roussillon, l'étude de préfiguration d’un futur Observatoire Régional de la Biodiversité (ORB) a été confiée au Cemagref (UMR TETIS), par la Direction Régionale de l'Environnement (DIREN LR) et la Région Languedoc Roussillon. Il s'agit d'un projet particulièrement avancé à l'échelle nationale, bien qu'il soit loin du développement de NatureParif (ORB Ile de France).

Le Languedoc-Roussillon appartient à un des points chauds de biodiversité d'importance mondiale (le pourtour méditerranéen) et est considéré comme la région française ayant le plus haut niveau de biodiversité. Il présente donc une forte responsabilité en matière d'intégration des enjeux écologiques avec les activités humaines. La création d'un ORB, outre sa fonction de valorisation et de bilan des connaissances existantes (éparpillées, lacunaires et souvent difficiles d'accès), a pour objectif d'augmenter le niveau de prise en compte des problématiques liées à la biodiversité dans les processus de décision à l'échelle régionale, par l'apport d'information à caractère stratégique. A cette fin, l'un des objets de l'étude de préfiguration de l'observatoire est de proposer des indicateurs pertinents sur l’état et l’évolution de la biodiversité de la région, ainsi que sur les facteurs qui l’affectent, de façon négative (menaces) ou positive (évaluation des politiques environnementales).

Qu'attends-tu des coopérants, comment peuvent-ils participer au projet?

schema explicatif Etant donnée l'étendue des questions à traiter, et la nécessité de répondre à des besoins réels, une large participation de la communauté des acteurs de la biodiversité régionale est indispensable. Cette communauté étant vaste et diverse (administrations, recherche, gestionnaires, associations, entreprises etc), la démarche a dû être adaptée. Plutôt que de reposer sur une série de grosses réunions difficiles à mettre en oeuvre et peu efficaces, nous avons choisi une démarche plus collaborative et plus éclatée, reposant sur un wiki et une animation adaptative. Nous attendons des participants, d'une part qu'ils consultent sur le site l'état de la réflexion sur les thématiques qui les intéressent, et s'ils le souhaitent, qu'ils les commentent, valident, critiquent, et si possible, fassent des propositions concrètes. Lorsqu'un dialogue entre acteurs est nécessaire, nous organisons des réunions en petit comité ou des entretiens sur des points précis. L'ensemble du projet est également suivi de loin en loin par un comité de pilotage, un comité technique, et par le Comité Scientifique Régional du Patrimoine Naturel.

Quelles sont à l'heure actuelle les choses dont tu es fier?

Je suis assez fier :
- du travail réalisé en collaboration avec Outils-Réseaux (le site en lui-même, mais aussi l'expérience vécue)
- d'avoir pu structurer et rendre accessible de façon permanente et facile d'accès un document évolutif d'une grande complexité,
- de pouvoir laisser une grande liberté aux gens sur la manière dont ils souhaitent travailler (le site n'est pas une contrainte ou une fin en soi),
- d'avoir néanmoins pu suggérer / introduire une autre manière de travailler dans des sphères où ce n'est pas la norme,
- d'avoir pu mettre le site sous licence Creative Commons, ce qui n'est pas encore dans les usages,
- d'avoir démocratisé le processus, en ouvrant largement la participation à toute personne souhaitant exprimer son point de vue ou contribuer.

Quelles sont les difficultés auxquelles tu es confronté?

Il me semble que les principales sont :
- les délais très courts pour un travail de ce type, d'où l'impossibilité d'une démarche d'animation correcte et sereine,
- le manque de proactivité de la part de certains acteurs dont le projet est dépendant,
- la difficulté à intégrer les attentes des différents publics (absence de culture commune, points de vue et besoins très différents),
- l'inégalité des acteurs en termes de pouvoir sur le projet, le manque de clarté à ce sujet,
- la difficulté à atteindre certains participants potentiels par les voies officielles,
- la difficulté à gérer à la fois le travail bibliographique, de synthèse, de propositions, d'animation, d'administration du site, de communication.

Un petit mot sur l'avenir?

A l'issue de cette expérience pilote, une première liste d'indicateurs sera proposée et soumise au comité de pilotage, sur la base des besoins des utilisateurs et des possibilités régionales. Des scénarios descriptifs du montage de l’observatoire resteront alors à établir (partenariats possibles, type de structure, budget), ainsi qu'une maquette selon le scénario le plus probable. Il est possible (voire souhaitable), que l'espace de travail collaboratif orblr.fr change de fonction et continue à évoluer pour devenir un jour le futur site de l'ORB (ou y être inclus), de manière à conserver la dimension collaborative et évolutive déjà insufflée au projet. Néanmoins, la phase de création proprement dite de l'observatoire n'est pas encore acquise et dépend de choix politiques futurs, donc en partie de notre capacité à convaincre les décideurs par un projet répondant à leurs attentes.

Simon Popy

N'hésitez pas à contacter Simon Popy pour plus d'informations.
Voir le site de l'ORBLR
↑ Haut

Astuce pour coopérer

Trucs et astuces pour planter un réseau 2

Suite au webzine précédent, quelques points de vigilances pour des réseaux adolescents. Nous sommes intéressés par toutes remarques, autres pistes qui vous sembleraient pertinentes.

Éviter le chou-fleur pour rester Romanesco
Lorsque le réseau se développe, naissent des sous projets, de nouvelles branches. Pour que celles ci fonctionnent, elles devront se doter d'animateurs et d'outils pour fonctionner. Si l'on n'y prend pas garde, les modes d'animation et outils utilisés peuvent se mettre à diverger fortement d'un projet à l'autre : les personnes passant d'une ramification à l'autre seront perdues, les acquis des uns ne pourront profiter aux autres. Organiser la circulation d'information entre projets devient alors vital. Un réseau proche a mis en place un TST (Tu Sais Tout) qui de manière mensuelle faisait circuler trois phrases sur chaque projet : l'actualité du mois, le point de blocage, l'invention en terme d'organisation.

De la dictature à la démocratie participative
Les réseaux sont souvent cristallisés autour d'une personne, qui va organiser autour d'elle un collectif. L'organisation première du réseau sera souvent à l'image de ses intentions. Le réseau grandissant, il conviendra de rendre lisible les modes de gouvernance (qui décide quoi, où et quand se décident les choses, comment puis-je m'impliquer...) d'inciter à la démocratie, à la participation. Certains vont même jusqu'à l'idée d'assemblée générale permanente.

L'art de visualiser la complexité
Un réseau qui grossi voit souvent son site associé grossir. Il reste compréhensible par les personnes qui ont suivi l'histoire depuis ses débuts mais trop complexe pour de nouveaux arrivés. Il conviendra de travailler à multiplier les formes de représentations de la "chose" : nuages de mots clef, cartes heuristiques, plan, pages affichées au hasard, pages injustement oubliées... Le site ORBLR cité dans ce webzine met en œuvre quelques unes de ces astuces.


↑ Haut

Ils aident à penser

Petit cours d'autodéfense intellectuelle

de Normand Baillargeon aux éditions Broché

couverture livre

Noam Chomsky a dit : «Si nous avions un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle.».
Normand Baillargeon, professeur en sciences de l'éducation à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), a pris cette citation au pied de la lettre!

Voici donc un drôle de manuel, illustré par Charb, constituant une véritable initiation à la pensée critique, plus que jamais indispensable à quiconque veut assurer son autodéfense intellectuelle.

On y trouvera d’abord un large survol des outils fondamentaux que doit maîtriser tout penseur critique : le langage, la logique, la rhétorique, les nombres, les probabilités, la statistique etc. ; ceux-ci sont ensuite appliqués à la justification des croyances dans trois domaines cruciaux : l’expérience personnelle, la science et les médias.

Normand Baillargeon répertorie, classe et explique les procédés, les techniques ou processus (volontaires ou pas) qui peuvent entraîner une confusion mentale, une manipulation.

Le très grand intérêt de les classer, les nommer, les comprendre est de permettre de mieux les repérer pour mieux éviter les "panneaux" dans lesquels ils peuvent nous faire tomber !!!

Ecouter le podcast de l'émission Là-bas si j'y suis de France Inter du 31 janvier 2008 sur ce livre.
↑ Haut

Annonces

Formations Outils-Réseaux à la carte : les dates de fin d'année programmées

Nous vous proposons de choisir les formations Outils-Réseaux qui vous intéressent. Vous pouvez, en cliquant sur l'intitulé du stage, vous pré-inscrire. Une fois le quota de pré-inscrits acquis, une date est proposée aux stagiaires.

Certains stages sont déjà programmés, contactez-nous pour vous y inscrire, il reste quelques places !
=> Stage "Découvrir et utiliser wikini", le 4 décembre 2009.
=> Stage "Réaliser son dispositif Web coopératif", le 11 décembre 2009.
=> Stage "Quels outils coopératifs pour le formateur ?", le 18 décembre 2009.

D'autres stages seront bientôt programmés (un sondage va être proposé pour trouver une date) :
=> Stage "Personnaliser Wikini"
=> Stage "Écrits et diffusion sur internet"

Les tarifs restent les mêmes (OPCA : 100,00 €/jour, chômeurs, étudiants : 25,00 €/jour). La somme est due uniquement après confirmation de votre participation (une fois la date fixée).

Questionnaire "Associations et informatiques"

Nous vous avons sollicité pour un sondage sur les usages informatiques des associations. Nous avons reçu 100 réponses. Vous pouvez consulter la synthèse de cette enquête.

Un cycle de formation pour les associations est en constitution... Bientôt nous vous proposerons le programme !
↑ Haut

Participer

Cet article dont vous êtes le héros...

Vous pouvez, en remplissant le présent formulaire, coopérer à l'écriture du prochain numéro. Il suffira de cliquer sur "envoyer" pour qu'il arrive dans nos tuyaux.
↑ Haut

Coopérative de veille

Les derniers liens qui nous ont intéressés

↑ Haut
Association "Outils-Réseaux",
chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier
Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z
Association prestataire de formation enregistrée sous le numéro 91 34 06579 34
Nous contacter par courriel
www.outils-reseaux.org
S'abonner ou se désabonner au webzine
↑ remonter en haut de la page
Retour au sommaire des webzines OR
Webzine Outils-Réseaux
N°4
26 janvier 2010

> Edito

De la petite pousse...
au baobab.

40 ans seulement ont suffit pour passer de l'éclosion de l'Arpanet au Web2.0...
Le succès de cette aventure on le doit à une rencontre de visions, d'objectifs et de personnalités diverses, voire contradictoires, qui ont fait émerger le partage des ressources et la culture de l'échange. Avec le web et son système de liens, les réseaux humains tissent leur toile, les projets participatifs se multiplient... et nait le projet "Outils-Réseaux".
5 ans d'ébullitions coopératives + 5 salariés =
Bonne année 2010 !

Outil du mois

Extension microblog / tags pour Wikini

Toujours soucieux de simplifier au maximum le passage à l'acte en matière de coopération, nous avons développé en logiciel libre une extension pour Wikini version 0.5 : "tags".

Cette extension ajoute les fonctionnalités suivantes :
  • Catégorisation des pages par mots clés : les wikis utilisant une navigation non-hiérarchique des pages, il est intéressant de pouvoir associer des mots clés aux pages, afin de les regrouper.
  • Il est possible de visualiser l'importance de ces mots clés dans un nuage de mots clés, comme sur le site de l'ORBLR (sur la gauche).
  • Saisie simplifiée par microblog : même plus besoin de maîtriser le double-clic pour participer à un wiki ! Dorénavant, un formulaire de saisie simplifie la rédaction, comme par exemple sur cet espace d'expression citoyenne d'un quartier de la région parisienne. On peut aussi faire de la veille collective d'actualité (site sur les nanotechnologies), ou l'utiliser comme un forum (site sur la biodiversité, ORBLR).
  • Un flux RSS permet de suivre les interventions à distance.

Vous l'aurez donc compris : beaucoup de nouveautés pour améliorer les échanges dans les wikinis !

Cette extension est disponible sur le site d'Outils-Réseaux (vérifiez d'abord que vous utilisez la version 0.5 de wikini). Une fois téléchargée, vous devez l'installer par FTP sur votre wikini. Vous trouverez les principales actions et leurs paramètres sur cette page.
↑ Haut

Usage du mois

Présentation alternative (non linéaire) Prezi

Prezi est un service qui permet de créer des présentations. Chaque présentation est constituée d’une seule zone sur laquelle on zoom et dé-zoom pour afficher le contenu (texte, image, vidéos...).

=> Voir par exemple un cours sur la coopération (Jean-Michel Cornu).

L'avantage de cet outil est de fournir des présentations vraiment originales et on peut adapter sa présentation à son public et au contexte (temps, éléments déjà évoqués à ne pas développer...). On peut intégrer de nombreux types de documents (images, textes, vidéos...). Par contre l'export est en Flash.
Ce n'est pas un logiciel libre : on l'utilise gratuitement en ligne, une version d'essai peut-être installée sur sa machine. Il faut un peu de temps pour prendre en main l'outil, mais la documentation disponible sur le site est fournie et détaillée (tutoriel sur le site de Prezi mais en anglais).

=> Voir le site officiel : http://prezi.com/
↑ Haut

Savoir Faire

Quels outils pour le formateur ?

Un nouveau cours Outils-Réseaux
Le rôle de l'enseignant / formateur a largement évolué avec les nouvelles technologies : comment innover en matière de pratiques pédagogiques et utiliser au mieux les TIC et Internet ? Quels outils choisir ?
Ce nouveau cours donne quelques clés :

En amont de la formation :
  • bien présenter la formation (TOAST : Titre, Objectifs, Animation, Séquence et Timing)
  • laisser un espace d'expression aux apprenants pour qu'ils puissent réagir à cette proposition (un micro-blog, un forum)
  • recueillir des informations sur les apprenants (qui sont-ils ? qu'attendent-ils de la formation ? que savent-ils déjà ?) pour adapter son intervention au mieux à son public et rendre ces informations visibles à l'ensemble du groupe et encourager la création d'un réseau des apprenants (une fiche wiki à remplir, une page de présentation dans un réseau social...).

Pendant la formation :
  • par un tour de table et un retour sur les réponses aux questions posées en amont, faire apparaître les besoins et compétences de chacun, selon le principe d'"Holoptisme" (voir ci-contre) : montrer le groupe au groupe.
  • pour présenter le contenu, de nombreuses possibilités existent : diapos (powerpoint ou présentation open office, mais également Wiki pour un travail coopératif sur les cours), cartes heuristiques et Prezi (voir plus haut !) : l'informatique permet de proposer des contenus non linéaires, plus adaptables au public !
  • proposer des activités coopératives et de co-production pour rendre les apprenants acteurs : écoute et prise de notes sélective en groupe avec des outils de co-rédaction (etherpad, outils de cartes heuristiques en ligne...)

Après la formation :
  • mettre en place des espaces de partage de documents et des outils de communication, synchrone ou asynchrone (forum, liste de discussion) pour permettre au réseau d'apprenants de perdurer
  • organiser une veille coopérative avec des outils de bookmarking social et les flux rss (Flux RSS du tag "Formateur2.0", mis en place suite à la formation du 18 décembre)
  • penser à mettre ses contenus sous des licences libres pour permettre une réutilisation (Créative Commons) !

Enfin, il existe de nombreux outils pour une formation majoritairement à distance (plateforme, outils de scénarisation, de conception de cours...).
Du tout à distance, à un présentiel amélioré, en passant par des solutions mixtes (blended learning) : à nous d'inventer des pratiques pédagogiques innovantes !
↑ Haut

Coopérations en cours

Revue "Réseau TIC"

revue
Interview de Michel Briand, militant associatif et Maire-adjoint de Brest. Il est également directeur adjoint de la formation dans une école d’ingénieurs, l’ENST de Bretagne du Groupe des Écoles des Télécommunications.

Il a participé à la création du réseau CRéATIF en s’appuyant sur les Papi Brestois (point d’accès public à internet) et le travail mené au sein de l’OTV (Observatoire des Technologies dans la Ville). Il a créé et animé le groupe de travail municipal « citoyenneté et nouvelles technologies », creuset des initiatives brestoises (forum et portail des associations, appel à projet, réseau des écoles brestoises...).


Peux-tu nous présenter rapidement le projet de cette revue ?
C'est une vieille idée de mutualisation, de travail en réseau qui remonte à la création du réseau "I3C de l'internet citoyen créatif et coopératif" en 2001 :

"Dans cette perspective, des hommes et des femmes décident d’ouvrir un espace de mutualisation de leurs pratiques et de leurs réflexions, avec la volonté de les partager plus largement, d’apprendre ensemble et de faire mouvement."
http://vecam.org/article8.html

Mais à l'époque partager les informations, les rediffuser était compliqué. L'arrivée des flux RSS a permis de relier entre eux blogs et systèmes de publication. Durant deux ans, nous avons expérimenté à Brest une mise en réseau des sites participatifs qui permettait de relayer un article d'un site spip à un autre. L'éditeur propose un article à un autre par l'ajout d'un mot clé, le site destinataire valide ou non l'article proposé à la publication. Ainsi des sites avec des lectorats complémentaires s'enrichissent des publications des uns et des autres.
C'est ce système que nous avons voulu élargir lors des rencontres d'Autrans 2009 et qui s'est mis en place à l'automne porté par Creatif avec le soutien de la ville de Brest (pour le financement du plug-in en logiciel libre).

Qu'attends-tu des coopérants, comment peuvent-ils participer au projet ?
Le but de la revue est de croiser les initiatives.
Chaque partenaire est invité à proposer un ou deux articles par quinzaine.
Les publications étant sous une licence qui permet la réutilisation, il peut aussi reprendre un article dans sa revue en citant l'article original et les conditions de diffusion.
Il peut aussi faire connaître la revue et inviter de nouveaux partenaires.

Quelles sont à l'heure actuelle les choses dont tu es fier ?
Le fait que 26 partenaires aient donné leur accord, qu'en 3 mois plusieurs dizaines d'articles riches de la diversité des partenaires aient été publiés et que chacun accepte d'élargir les libertés des lecteurs autorisés à réutiliser les contenus.

Quelles sont les difficultés auxquelles tu es confronté ?
Il faut de petits réglages pour préciser le type d'articles attendus : des bilans d'usage, des analyses plutôt que des annonces.
Et puis comment élargir le réseau au delà du groupe de départ ? J"aimerai bien développer le volet francophone hors France (Afrique, Québec, ..). Et puis beaucoup de sites d'associations de collectivités, de blogs sont encore en "reproduction interdite" ce qui ne permet pas de les associer. Il y a un gros travail de sensibilisation pour passer d'une culture de contenus fermés à celle des contenus partagés et réutilisables.

Un petit mot sur l'avenir ?
Je vais proposer de transposer cette mutualisation autour de l'appropriation sociale d'Internet et du multimédia au champ de l'économie sociale et solidaire avec "Revue-ecosol.net" (à créer).
Mais chacun peut le développer sur l'éducation, la solidarité internationale, le développement durable... Le développement logiciel est en libre !
Il faut juste qu'un réseau de personnes aient envie de coopérer et là c'est une histoire de confiance qui se construit sur le temps long des relations entre personnes...

Michel Briand

N'hésitez pas à contacter Michel Briand pour plus d'informations.
=> Voir site de la revue "réseau TIC"
↑ Haut

Astuce pour coopérer

Test de personnalité et complexité


Comme vu dans le volet 2 des trucs et astuces pour planter un réseau dans le numéro précédent du Webzine Outils réseaux, le site Web d'un réseau qui grossi devient rapidement incompréhensible pour les nouveaux arrivés. Si des outils automatiques tels les nuages de mots, la navigation par carte heuristiques, la mise en valeurs des pages injustement oubliées peuvent aider à visualiser cette complexité, la méthode éditoriale accompagnée d'un changement d'angle peut être tout aussi efficace.

Et si vous essayez un test de personnalité comme l'a fait Tela Botanica dans une de ses dernières lettre d'actualité ?

Ce questionnaire (visible ici), sous le prétexte de révéler la "botanique attitude" des participants, permet de balayer l'ensemble des ressources du site Web du réseau.

Quelques éléments à noter :
  • Un dimension ludique qui donne envie de participer et qui rassemble sur une passion commune, la botanique.
  • Des questions qui permettent de réfléchir sur son implication possible aux projets du réseau.
  • Un résultat sous forme de profil, présentant des parcours fléchés du site Web, adapté à ses envies ou à son niveau : de nombreux liens fournissent ainsi des points d'accès directs à différentes parties du site principal de Tela botanica.

C'est au final un moment agréable qui offre une vision originale du réseau.

Cette action ponctuelle n'est pas suffisante bien sûr, et Tela Botanica travaille actuellement à une refonte de son site pour une navigation par niveau : débutant, intermédiaire, confirmé qui a sûrement inspiré l'élaboration de ce test.
↑ Haut

Ils aident à penser

JF NOUBEL

Lors des rencontres de l'APEAS sur l'Economie Alternative et Solidaire, nous avons eu le plaisir d'écouter et d'échanger avec Jean François Noubel. Il cogite au sein de The Transitionner au passage à une organisation globale mue par la sagesse. Il confirme un certain nombre de principes développés par Outils-Réseaux auxquels il ajoute et détaille des notions comme :

Echanges et expériences en perspectives...
↑ Haut

Annonces

Prochaines formations "Outils-Réseaux" à la carte

Formation "Outils-réseaux" ? Des stages d'une journée pour aborder un aspect : un outil, un usage, une technique... qui aident à coopérer.

Formation à la carte ? c'est à vous de nous signaler les formations Outils-Réseaux que vous souhaitez voir programmées. En cliquant sur l'intitulé du stage, vous vous pré-inscrivez, une fois le nombre de pré-inscrits suffisant, une date est proposée aux stagiaires.

Certains stages sont déjà programmés, contactez-nous pour vous y inscrire, il reste quelques places !
=> Stage "Personnaliser Wikini", le 29 janvier 2010 .
=> Stage "Écrits et diffusion sur internet", le 12 mars 2010.

D'autres stages seront bientôt programmés (un sondage va être proposé pour trouver une date) :
=> Stage "Débat, participation 2.0 : l'apport des cartes heuristiques"
=> Stage "Personnalisation graphique de son outil internet, au service de la coopération"
=> Stage "Quels outils pour quoi faire ? Panorama des outils coopératifs"
=> Stage "GIMP et Scribus : conception de documents de communication papier sous logiciels libres"
=> Stage "Démocratie participative : des outils TIC pour la concrétiser"

Infos pratiques : stages à Montpellier (Lycée Agropolis), tarifs OPCA : 100,00 €/jour, chômeurs, étudiants : 25,00 €/jour.

Un cycle de formations spécialement adapté aux associations

Nous lançons pour 2010 un nouveau programme de formation dédié aux acteurs associatifs : "Associations 2.0 : l'informatique et Internet adaptés aux usages associatifs".

Ce programme sera constitué d'une dizaine de journées de stage, organisés en 4 modules :
  • Ordinateur et web 2.0 : les notions de base informatique et Internet, diagnostic du matériel et du réseau, le principe et l'intérêt des logiciels libres, initiation Open Office, Mozilla Firefox, Thunderbird
  • Équipe et vie associative 2.0 : configurer et utiliser un intranet comme portail interne, partager des ressources et des documents, se synchroniser, s'organiser avec des agendas partagés, communiquer et travailler à distance
  • Projets associatifs 2.0 : réfléchir ensemble avec les cartes heuristiques, mener une veille partagée avec les flux RSS et les outils de bookmarking social, gérer les contacts et les adhésions, diffuser de l'info (newsletter, liste de diffusion, réaliser des documents avec des outils PAO libres, publier sur des sites Internet d'actu)
  • Coopération 2.0 : la démocratie participative en pratique (sondages, organiser des réunions / rencontres participative grâce aux tics), fonctionner en réseau et coopérer : concepts et mise en pratique.

Public visé : salariés associatifs (personnel administratif, coordinateur, chargé de la vie associative, chargé de communication, animateur de projets, chargé de mission, chef de projet, chargé d'étude...), responsables associatifs
Calendrier : 10 stages d'une journée de mars à juin 2010 (2 à 3 jours de stage par mois).
Si vous êtes intéressés : contactez-nous.

=> Plus d'informations
↑ Haut

Participer

Aidez nous à trouver un nouveau nom ...

Autour du moteur Wikini nous avons développé une boîte à outils qui rassemble des fonctionnalités qui nous semblaient indispensables pour une meilleure coopération.
On a besoin de vous pour lui donner un nom, à choisir parmi cette liste ou à nous proposer !


Cet article dont vous êtes le héros...

En cette nouvelle année : la première contribution !!
On la doit à John Bandelier, de ConnaiSciences. Un grand merci à lui, et on attend vos écrits pour la prochaine édition (en bas de la page) !

h
Je souhaite vous présenter une application web en java que je trouve intéressante : Thin Upload
http://upload.thinfile.com/ftp/?fu.
Cette application permet de créer dans votre site web une zone où les personnes pourront vous envoyer sur votre ftp des documents en glisser / déposer (drag and drop).
Pour cela il suffit de mettre le fichier télécharger sur votre ftp, le paramétrer en indiquant où vous souhaiter que les fichiers soient envoyés...
Pas besoin d'identifiant, par contre la taille des fichier est limitée (je n'ai pas trouvé la taille pour la version de démo).
b

John Bandelier

Vous pouvez, en remplissant le présent formulaire, coopérer à l'écriture du prochain numéro. Il suffira de cliquer sur "envoyer" pour qu'il arrive dans nos tuyaux.
↑ Haut

Coopérative de veille

Les derniers liens qui nous ont intéressés

↑ Haut
Contrat Creative Commons
Ce webzine est sous licence Creative Commons
Association "Outils-Réseaux",
chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier
Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z
Association prestataire de formation enregistrée sous le numéro 91 34 06579 34
Nous contacter par courriel
www.outils-reseaux.org
S'abonner ou se désabonner au webzine
↑ remonter en haut de la page
Des problèmes pour lire ce mail? Cliquer ici pour voir la version en ligne ou revoir les anciens numéros
N°5
1 avril 2010

> Edito

Devenez rédacteur

Notre webzine est dédié à rassembler des informations sur les méthodes et usages liés à la coopération. Il se veut à l'image de notre fonctionnement interne, ouvert et participatif. Vous avez vous aussi surement beaucoup à nous apprendre, nous les lecteurs de cette lettre. Partagez vos expériences et votre savoir-faire, parlez nous de vos projets, œuvrez pour le bien commun en diffusant un article de votre choix pour faire évoluer nos modes coopératifs ou pour vous faire connaitre.
Simple et rapide, écrivez votre article ICI

Outil du mois

Google Mind

Au départ, simple moteur de recherche dépouillé, puis ensemble d'outils simples, sobres et efficaces sur Internet, tels que des calendriers, du traitement de texte, des cartes, Google a, depuis l'année dernière, commencé des chantiers titanesques : la conversion en numérique de l'ensemble des livres mondiaux, un navigateur Internet Google Chrome, la création du terminal téléphonique avec un système d'exploitation libre, Android avec reconnaissance vocale et réalité augmentée...
Mais l'entreprise a surpris tout le monde en annonçant un nouvel outil : Google Mind.
A l'aide d'une simple électrode placée derrière l'oreille, il sera possible d'effectuer des recherches sur l'Internet par la pensée ! Des chercheurs du MIT ont analysé par IRM les zones du cerveau utilisées par un panel d'Internautes, afin d'associer les zones stimulées avec les résultats de recherches.
cerveau
Le système, encore imparfait, ouvre cependant la voie à des interactions inédites, futuristes et intuitives.
On peut toutefois s'inquiéter du modèle économique de Google, qui pourrait revendre les pensées des utilisateurs de ce service a des sociétés, ce qui serait une forte atteinte à la vie privée.
Blague-à-part, voir à ce sujet un article d'Internet Actu "Vie privée : le problème se situe entre la chaise et le clavier".
↑ Haut

Usage du mois

Utilisation des questionnaires google à la FNAMI LR

Le réseau des musiciens intervenants est principalement animé un petit groupe autour de sa présidente.
La mise en place d'un questionnaire devait permettre de tester les idées de ce groupe restreint auprès de l'ensemble des membres du réseau et éventuellement de les enrichir.
La première option (faire un questionnaire papier, l'envoyer, récupérer les réponses, les saisir, les traiter puis en faire une synthèse avant de la restituer au groupe) fut vite abandonnée : trop de temps, et trop de moyens nécessaires. Afin de faciliter le travail, un questionnaire google (Google document --> formulaire) a été mis en place. Celui-ci, "L'association FNAMI-LR existe depuis 2003, répond-elle à nos besoins ? Vers quoi voulons-nous évoluer ? " a permis de récupérer près de 100 réponses.
Un peu plus d'une heure a été nécessaire pour apprendre à créer un questionnaire pour des personnes néophytes.
Les questionnaires ont été envoyés par mail mais aussi mis sur le site de la FNAMI.
Les résultats ont été restitués lors d'une assemblée générale. Ils ont confirmé certaines analyses du groupe de pilotage, permettant au passage la démonstration collective et partagée des besoins mais ils ont surtout révélé un certain nombre de nouveaux points jugés par le groupe comme prioritaires.
Google document permet de faire un traitement automatiques des réponses (histogrammes, moyennes, camemberts...) grâce à la fonction formulaire --> afficher un résumé des réponses. Certains résultats ont été restitués sur le site grâce à la possibilité qu'offre google de créer des widgets des résultats sous forme de carte (ici la FNAMI), sous forme de graphique (site de test), sous forme de tableau...
Ce procédé de restitution immédiate et automatique a de nombreuses vertus : renforcement positif de la participation (ce que j'ai donné est de suite utilisé et visible), encouragement à la participation (on ne me voit pas, il faut que je réponde), ça fait "Bling bling" et certains y sont sensibles ;-)
↑ Haut

Savoir Faire

"Installer des widgets"

inspecteur
Suivons l'inspecteur "Widget" pour comprendre ce qu'est un "widget" et à quoi ça sert !

Widget ?
Pour widgetOlab, un widget est un petit module, paramétrable et personnalisable, qui permet d’embarquer et de re-publier dynamiquement des contenus et fonctions issus de services tiers. La liste des fonctionnalités proposées par Widget est longue : cartographie, vidéo, agenda, porte-documents, visualisation de documents .pdf, de tableaux...
Ces widgets peuvent être installés sur un blog, un espace myspace, netvibes... un wikini.

Principe pour embarquer un widget sur votre site Internet
  • 1 Récupérer le code : recherchez ces termes : "widget embed", "code à embarquer", "Get widget", "embed code", "ajouter à votre page web", "obtenir le code", "copiez-collez le code HTML ci-dessous pour inclure ce gadget dans votre page Web"...
  • 2 Coller le code dans votre site : pour les utilisateurs de wikini, en édition, encadrer par deux guillemets le code html du widget, pour les utilisateurs de SPIP, en ayant pris soin de l'encadrer par <html> rtyrtyry </html> (afin que le langage html soit reconnu) .

Les widgets et la coopération
Les plus :
  • un site plus joli
  • de nouvelles fonctionnalités
  • ça fait moderne
Les moins :
  • lorsque la page est éditée, les contributeurs sont souvent effrayés par le code
  • trop de fonctions noient les contributeurs pour qui simplicité rime avec implication
  • il faut souvent s'identifier sur le site tiers qui propose le widget.
En résumé, les widgets sont à manier avec précaution, ils doivent arriver lorsque le groupe en a vraiment besoin et rester simples d'utilisation.
Pour info, tous les cours "Outils-réseaux sont transformables en "widgets", à intégrer dans votre site, votre blog, votre CMS.
Voir le cours "Installer des Widgets".
↑ Haut

Coopérations en cours

Bonjour Aurélie, Terroirs et Cultures et l'Unesco ont lancé la dynamique "Planete terroirs". De quoi s'agit-il ?
La Dynamique « Planète Terroirs » a été initiée en 2005 sous l’égide de l’UNESCO par Terroirs & Cultures. Plate-forme d’acteurs, son objectif est d’organiser une réflexion scientifique, un débat et un échange d’expériences sur le « Terroir » conçu comme une réalité complexe et de formuler des propositions à différents niveaux d’intervention (local, national international). Ceci est rendu possible par un travail d’animation autour d’outils collaboratifs et l’organisation d’espaces de rencontres. Cette dynamique a reçu le soutien de multiples acteurs (agriculteurs, agronomes, géographes, cuisiniers, artistes), d’institutions académiques (Agropolis International, CIHEAM, Montpellier SupAgro, CEMAGREF, CNRS,…) et du Ministère français chargé de l’Agriculture. La Dynamique s’est concrétisée par plusieurs événements importants dont les Rencontres Internationales « Planète Terroirs - UNESCO 2005 », l’organisation d’une exposition sur les terroirs dans le cadre de l’exposition « Planet Earth from space to place » et l’organisation des Forums Internationaux Planète Terroirs (Aubrac en 2006, Dentelles de Montmirail en 2008 et Chefchaouen en 2010). Je vous invite à vous rendre sur le site de www.planete-terroirs et plus particulièrement sur l’espace dédié au 3ème Forum International Planète Terroirs qui se tiendra les 31 mai, 1er et 2 juin à Chefchaouen au Maroc.

Un nouveau site ? Centre international de ressources ?
Le site planete-terroirs.org existait déjà depuis 2 ans mais n’avait aucune charte graphique, aucune homogénéité. Trouver des infos était un véritable défi ! Nous avons donc retravailler sur un rubriquage plus simple et plus lisible. L’objectif de ce site est de devenir une plateforme de données et d’échanges sur les terroirs en laissant accès un maximum aux internautes qui souhaitent interagir notamment dans la rubrique "Echange et Mutualisation", qui deviendra beaucoup plus collaborative.

Tu nous invites à nous rendre sur le site du forum Chefchaouen - Maroc 2010, peux-tu nous en dire un peu plus sur ce grand évènement ?
Les 31 mai, 1er et 2 juin 2010 à Chefchaouen se retrouveront plus de 300 participants pour travailler sur le thème « Diversité, Durabilité, Terroirs et développement ». En effet une des questions posées, au Nord comme au Sud, est celle des interactions entre diversité biologique et culturelle et Durabilité. Elle est aujourd’hui centrale compte tenu des niveaux de dégradation des ressources et des identités culturelles qui fragilisent la durabilité/résilience des agro-écosystèmes, essentielle face aux défis de sécurité alimentaire et aux conditions du bien-être humain.
↑ Haut

Astuce pour coopérer

Vivre une petite expérience irréversible de coopération



http://video.google.com/videoplay?docid=-6065978591349882531&hl=fr

Même s'il semble que la coopération soit une composante majeure de l'animal humain, quelques siècles de "saine concurrence", de "il ne faut pas copier", de "pour exister, ne doit rien à personne"... handicapent les humains qui s'y frottent. Il convient donc de, petit à petit, ré-instiller la dimension coopérative.
Nous proposons pour cela de faire vivre de petites expériences irréversibles de coopération :
  • Lever un menhir, 340 bonshommes qui tirent dans des sens différents mais pas trop fort et en silence ; super comme expérience mais il faut avoir l'occasion.
  • Prendre des notes à plusieurs en même temps et sur une même page (avec etherpad, google doc ou gobby), plus simple que lever un menhir mais bien efficace.
  • Animer un débat en utilisant des cartes heuristiques (freeplane, freemind, Xmind...) vidéo-projetées en direct, technique qui permet de visualiser d'un coup d'œil toutes les idées du groupe.
  • La question à l'assemblée : recueillir sur des petits papiers les réponses à une question posée à un auditoire (participants à un colloque, à des rencontres...) faire la synthèse des réponses et l'afficher pour qu'elle soit visible par tout le groupe.
↑ Haut

Ils aident à penser

Manière de voir n°109 - "Internet, révolution culturelle"

Février - mars 2010, coordonné par Mona Chollet et Philippe Rivière
photo
Cet excellent hors-série du Monde diplomatique synthétise les questions de société que pose Internet. De nombreux articles, dont quelques inédits, interrogent l'impact des nouvelles technologies : transformation profonde certes, mais est-elle partagée par tous ? Y a-t-il plus de participation ? Et comment évaluer la qualité des contenus (en particulier les contenus journalistiques) ? Quid de la gouvernance ? Et de la propriété intellectuelle ? Est-on en train de voir éclore une société créant et partagent des biens communs ou au contraire assiste-t-on à une main mise des grands groupes de l'industrie culturelle et informationnelle sur les contenus ? Quel sont les impacts sur le monde du travail : plus de mobilité ou flexibilité extrême ? Va-t-on vers plus de démocratie participative ou vers un monde contrôlé par de puissants "Big Brother" ?

"Au moment où la « société de la connaissance » se mondialise et provoque courts-circuits et étincelles, il paraît nécessaire de prendre un peu de recul, et d’évaluer à l’aune de temporalités plus longues la validité actuelle des concepts mêmes d’« information » et de « connaissance »." (Philippe Quéau dans un article présentant le magazine)
↑ Haut

Annonces

Prochaines formations "Outils-Réseaux" à la carte

Formation "Outils-réseaux" ? Des stages d'une journée pour aborder un aspect : un outil, un usage, une technique... qui aident à coopérer.

Formation à la carte ? c'est à vous de nous signaler les formations Outils-Réseaux que vous souhaitez voir programmées. En cliquant sur l'intitulé du stage, vous vous pré-inscrivez, une fois le nombre de pré-inscrits suffisant, nous essayons de trouver une date qui convient au plus grand nombre.

Les stages ci-dessous seront bientôt programmés (un sondage va être proposé pour trouver une date) :
=> Stage "Écrits et diffusion sur internet", une approche technique et journalistique.
=> Stage "Débat, participation 2.0 : l'apport des cartes heuristiques"
=> Stage "Personnalisation graphique de son outil internet, au service de la coopération"
=> Stage "Quels outils pour quoi faire ? Panorama des outils coopératifs"
=> Stage "GIMP et Scribus : conception de documents de communication papier sous logiciels libres"
=> Stage "Démocratie participative : des outils TIC pour la concrétiser"

Infos pratiques : stages à Montpellier (Lycée Agropolis), tarifs OPCA : 100,00 €/jour, chômeurs, étudiants : 25,00 €/jour.

Cycle de formations spécialement adapté aux associations

Le cyle de formation dédia aux associations est reporté au prochain semestre. Contactez-nous pour tous renseignements.
=> Plus d'informations

Rapport d'activités de l'association "Outils-Réseaux"

Le rapport d'activités 2009 vient de sortir ! Vous pouvez le télécharger.

Mise en place d'un système de dons sur le site "Outils-Réseaux"

Vous aimez ce que l'on fait, vous souhaitez nous soutenir :
/
↑ Haut

Participer

Aidez nous à trouver un nouveau nom ...

Autour du moteur Wikini nous avons développé une boîte à outils qui rassemble des fonctionnalités qui nous semblaient indispensables pour une meilleure coopération.
On a besoin de vous pour lui donner un nom, à choisir parmi cette liste ou à nous proposer !


Cet article dont vous êtes le héros...

Pas de nouvel article cette semaine...

A vous de jouer! En remplissant le présent formulaire, coopérez à l'écriture du prochain numéro. Il suffira de cliquer sur "envoyer" pour qu'il arrive dans nos tuyaux.
↑ Haut

Coopérative de veille

Les derniers liens qui nous ont intéressés

↑ Haut
Contrat Creative Commons
Ce webzine est sous licence Creative Commons
Association "Outils-Réseaux",
chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier
Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z
Association prestataire de formation enregistrée sous le numéro 91 34 06579 34
Nous contacter par courriel
www.outils-reseaux.org
S'abonner ou se désabonner au webzine
↑ remonter en haut de la page
Webzine Outils-Réseaux
Des problèmes pour lire ce mail? Cliquer ici pour voir la version en ligne ou revoir les anciens numéros
N°6
3 juin 2010

> Edito

Paypal, ca va faire mal !

Nouveau, sur notre site www.outils-reseaux.org, vous pouvez desormais faire un don.
Un don ! un don ? Oui, un don de quelques euros pour soutenir nos actions, pour encourager nos développements informatiques et nos créations de contenus de formation que vous pouvez ensuite récupérer librement. Un don pour nous remercier des actions que nous avons menées ensemble ou tout simplement, un don, parce que vous aussi vous pensez qu'il faut travailler moins pour gagner plus :)

Et n'oubliez pas l'événement phare du 22 juin 2010 : les 1ères rencontres des Espaces Publics Numériques en Languedoc-Roussillon ! (voir programme ci-dessous)

Outil du mois

Openstreetmap

Comment se doter, pour sa commune, d'un plan actualisé et actualisable simplement ?

Plouarzel, dans le Finistère, s'est tourné vers le projet OpenStreetMap : le dispositif le plus simple et le moins onéreux pour cartographier son territoire. OpenStreetMap, c'est avant tout un projet de création de cartes libres selon le modèle de Wikipedia : tout le monde peut modifier, la modération est collective, pas de territoire réservé. Depuis 2004, 200 000 participants ont contribué à ce projet.

Cartopartie

Pour faire démarrer ce projet de territoire (voir rubrique "Savoir-Faire" ci-après) rien de tel qu'une cartopartie (une "réunion pour faire des cartes") : un bon moyen pour amorcer la participation et créer du lien entre les habitants.
La première cartopartie de Plouarzel, en octobre 2009, a permis de saisir de nombreux point d'intérêts : pistes cyclables, fours à goémons, croix et calvaire, lavoirs, éoliennes, tables d'orientation, cafés, etc.
A terme, des cartes thématiques, produites avec le logiciel Chimère, permettront de visualiser des événements éphémères (des circuits sportifs, par exemple) ou de valoriser des éléments très spécifiques du territoire (comme les fours à goémons).

Ce genre de projet peut être également le point de départ d'un Wiki Territorial, une encyclopédie collaborative liée à un espace géographique : territoire, commune, région.

>> Site officiel OpenStreetMap
>> Interview de Marie Catherine Mouchot, adjointe au maire de Plouarzel
>> Etat de lieux Openstreetmap / Cete Mediterrannée, novembre 2009
↑ Haut

Usage du mois

Twitter et le suivi temps réel d'un événement

Commenter et suivre en direct un événement, sans être présent physiquement !

Twitter est un service web hybride entre micro-blogging et réseau social.
En pratique : on s'inscrit et, via le site ou une application à installer sur son ordinateur ou son téléphone, et on "twitte" ! On envoie des messages courts pour indiquer son activité du moment, ses envies, partager un lien... Le message devient accessible publiquement sur le web pour une durée de quelques semaines. Le texte est limité à 140 caractères, une concision qui explique peut-être la rapidité de diffusion du service. Les usages sont nombreux, en particulier pour la veille et la recherche d'information temps réel.
Voyons comment l'exploiter pour améliorer l'interactivité d'un événement...

Choisir un "hashtag" pour son événement

Un "hashtag" est un mot clé ajouté aux messages Twitter pour spécifier son contexte. Il permet de grouper les messages traitant d'une thématique commune.
En pratique, le hashtag Twitter est créé en rajoutant un symbole dièse # devant le mot clé.
Par exemple, pour le forum international Planète Terroirs à Chefchaouen, "#chefchaouen2010". Et la recherche http://twitter.com/#search?q=%23chefchaouen2010 permet de voir en temps réel tous les messages se rapportant à ce sujet !
On peut ensuite créer un widget (gadget à intégrer sur un site Internet) qui affiche en temps réel ces messages :
twitter
>> Créer son widget

Multimédia et Twitter pour des interactions en direct

Imaginez des vidéos diffusées en temps réel et à coté le widget Twitter permettant d'afficher les retours instantanément.
Pour peu que le lieu de l'événement dispose d'un accès Internet et d'un vidéo projecteur, vous pouvez voir directement les réactions des personnes qui assistent à l'événement a distance et proposer des interactions.

Pour conclure

La simplicité de Twitter a permis une forte appropriation et une multitude d'usages. Gageons que l'ajout de fonctions temps réel sur votre site ne peuvent qu'être une forte plus-value coopérative !
↑ Haut

Savoir Faire

Animer un territoire en utilisant les TIC


Prenez un territoire, délimité par des frontières physiques, administratives ou culturelles, qu'importe.
Saupoudrez d'une pincée de technologies de l'information et de la communication
Et observez les résultats :

  • Territoire + TIC = plus de lien entre les habitants : les outils internet et informatique peuvent être de formidables liants à l'échelle d'un territoire : entre les générations, les milieux sociaux, pour lutter contre l'isolement, décloisonner les acteurs et créer de l'innovation...
>> Voir par exemple La Ruche (à Rennes, et Brest) : un réseau social local.

  • Territoire + TIC = du bien commun : inventaires participatifs, wikis territoriaux, cartoparties... autant d'occasions de créer des ressources libres sur le territoire !
>> Voir les cartoparties de Plouarzel : la première commune française a être intégralement cartographiée dans Open Street Map.

  • Territoire + TIC = une valorisation des ressources : les flux RSS permettent par exemple de regrouper, diffuser et donner à voir les initiatives, les acteurs, les ressources du territoire !
>> Voir l'univers Netvibes de la ville de Romans-sur-Isère.

  • Territoire + TIC = participation et expression citoyenne : forums, blogs de quartiers, TV participative... les outils informatiques et Internet peuvent être le support d'une expression citoyenne, utile pour garantir une concertation de tous les acteurs.
>> Voir Wiki mis en place par la ville de Clermont Ferrand pour une concertation avec la population en matière d'aménagement urbain.

  • Territoire + TIC = dématérialisation et accessibilité des services : e-administration, télétravail, formation à distance : les usages se développent pour rendre plus accessibles un certains nombre de services (et aussi éviter des déplacements inutiles).

Quelques conditions de réussite
  • Des acteurs clés : les habitants du territoire qui doivent être parties prenantes, les décideurs (et financeurs potentiels des actions), les EPN (Espaces Publics Numériques), facilitateurs incontournables pour accompagner le public aux nouveaux outils et usages et un tissu associatif dense et disposé à coopérer.
  • Être en phase avec le territoire.

>> Voir le cours "TIC au service de projets territoriaux".
↑ Haut

Coopérations en cours

ACEN-CACEN est devenue AVICENN

Interview de Claude HENRY, Danielle LANQUETUIT et Mathilde DETCHEVERRY


Pouvez-vous nous présenter rapidement le site et sa raison d'être ?

Oui mais pas rapidement (!) car il ne s’agit pas d’un site, mais d’un ensemble indissociable entre un espace collaboratif entre partenaires et un site, ce dernier étant de facture finalement assez classique, en tout cas pour l’instant.
L'ACEN, alliance de partenaires initiée par VivAgora, une association travaillant sur la démocratisation des sciences du vivant, est devenue AVICENN http://avicenn.fr, avec la FPH comme premier financeur. Les partenaires sont actifs dans une grande diversité d’associations Il s’agit de fournir une information contrôlée et de qualité, sur les enjeux sociétaux des nanotechnologies pour permettre un débat citoyen argumenté ; et ceci par une construction collective de l’information. Une vingtaine de personnes appartenant à ces différentes associations s’appuient aujourd’hui sur notre système, une dizaine ayant participé aux réunions de conception. Ce site a vocation à avoir une version en anglais.
Le site ouvert le 1° juin 2010, avec l’aide précieuse et efficace d’Outils-Réseaux, et de LibreCom pour le visuel,est devenu http://veillenanos.fr en 2011.

Qu'attendez-vous des coopérants, comment peuvent-ils participer au projet ?

Nous avons voulu, dès le départ, engager les partenaires en commençant, mi-2009, par l’espace collaboratif. Sa conception a été discutée à chaque séance (environ une fois par mois). C’est le cœur de la construction de la coopération, vivifiée par une animatrice, et de la rédaction du contenu. Cette dernière est principalement réalisée aujourd’hui par deux rédactrices professionnelles, nourrie par les contributions des partenaires puis mise en relecture dans l’espace pour remarques et compléments. D’autres outils complémentaires de type « fouille de données partagée » vont servir à appuyer la veille, chaque partenaire assurant une partie de celle-ci, dans son domaine de compétence.

Quelles sont les choses dont vous êtes fiers sur ce projet ?

Avoir imaginé dès le départ une architecture qui s’est révélée robuste : un espace en trois parties : une de « vie commune » du partenariat en cours de construction ; celle dans laquelle sont « usinées » les fiches qui sont ensuite portées sur le site ; une enfin pour la « cuisine » interne de la petite équipe de départ. Avoir aussi choisi deux systèmes jumeaux (un YesWiki) dans chaque cas, ce qui a permis de transférer rapidement les fiches prêtes vers le site.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés ?

Monter un partenariat entre personnes de cultures et de préoccupations différentes n’est jamais simple. On connaît, en particulier, l’extrême diversité de la culture numérique dans les cadres des associations françaises. C’est le cas ici, y compris dans l’association initiatrice. Ce manque de culture conduit à une résistance à l’usage des outils, mais plus gravement à un manque parfois impressionnant d’imagination des possibles auxquels ils permettent d’accéder.

De plus, si le plus important est de décider collectivement de ce qu’on veut faire et pourquoi, le temps dédié à réfléchir et à expérimenter sur le « comment faire ? » se révèle toujours très contraint. La solution passe par une conception enrichie au fur et à mesure des besoins du groupe et par un appui personnalisé à l’usage, pour chaque acteur.

Comme nous sommes sur un sujet sensible, et porteur de polémiques, nous avons dû passer pas mal de temps à la protection des pages de conception et du site. Google, très rapide pour indexer des pages non protégées, nous a joué des tours… nous révélant ainsi nos points de faiblesse !

Un petit mot sur l'avenir ?

Une fois le site lancé, l’heure est à la constitution d’une entité autonome, avec gouvernance partagée pour constituer l’Alliance proprement dite ; et au traitement des réactions sur le contenu du site dont les premières nous sont déjà parvenues !! Pour les outils, ce sont à court terme les outils de fouilles de données pour la veille qui vont nous occuper. On pourra réfléchir aussi à un éventuel passage sur un outil d’édition de type SPIP. Mais ceci n’est pas l’urgence…

>> http://veillenanos.fr
↑ Haut

Astuce pour coopérer


Les 10 lois de la coopération, on en parle souvent dans nos cours; si vous désirez vous souvenir de ces dix lois, vous pouvez mémoriser cette phrase sur la prise de conscience de l'importance des communautés. Elle en contient les mots clés :

"L'abondance de communautés a été estimée au départ peu critique. Avec le temps, leur reconnaissance est devenue une sécurité pour réagir simplement et ne pas les oublier".

En voici la traduction :

Réconcilier l'intérêt individuel et L'intérêt collectif :
  • 1. Un environnement d'abondance permet une économie du don
  • 2. Les communautés qui durent convergent vers des comportements de coopération
  • 3. L'évaluation a posteriori par l'estime favorise les mécanismes d'autorégulation

Multiplier les possibilités sans qu'aucune ne soit critique :
  • 4. Minimiser les besoins de départ laisse du temps au projet pour faire ses preuves
  • 5. Conserver les tâches critiques réduit les risques d'échec
  • 6. Avoir du temps devant soi permet de multiplier les opportunités

Faciliter le passage à l'acte :
  • 7. La reconnaissance, le plaisir et l'acquisition de savoir-faire développent la motivation à agir
  • 8. Disposer d'une sécurité personnelle et pouvoir se désengager réduit les freins à la participation
  • 9. Faire simple et être réactif pour ses interlocuteurs abaisse leur seuil de passage à l'acte

  • 10. Aucune des lois de la coopération ne doit être oubliée
↑ Haut

Ils aident à penser

Place de la toile

Place de la toile, une émission de radio qui traite de la question d'Internet et des nouvelles technologies et leur rapport à la société

Cette émission hebdomadaire, diffusée le vendredi de 11h à 12h sur France Culture et téléchargeable depuis son podcast, est pour nous une source régulière de sujets de réflexion. Exemple de sujets récemment traités : nouvelles technologies nouvelles pensées, apéros Facebook, petite histoire de la sérendipité...
↑ Haut

Annonces

1ères rencontres des Espaces Publics Numériques en Languedoc-Roussillon

Organisées par les associations Kawenga, Outils-Réseaux et Observatoire des Usages de l'Internet sur le thème :
"Animer son EPN, animer son territoire"
Le 22 juin 2010, de 9h30 à 18h dans les locaux de Kawenga et de la Maison des Tiers Mondes, Boulevard Louis Blanc, à Montpellier

Animer, donner de l'âme étymologiquement, et c'est bien ce que font les Espaces Publics Numériques : rendre vivantes les nouvelles technologies, créer du lien, éviter l'exclusion de certains publics, favoriser l'appropriation...
L'objectif de cette première journée de rencontre des EPN en Languedoc-Roussillon est d'échanger et de partager les expériences pour avancer sur la constitution d'un réseau régional.

Au programme :
  • présentation d'initiatives,
  • ateliers thématiques d'échanges de pratiques,
  • barcamp : ateliers de démonstration d'outils et techniques,
  • témoignage de la ville de Brest : Frédéric Bergot, Responsable du service Internet et expression multimédia de la Ville de Brest présentera les actions menées depuis plus de 15 ans sur le territoire du Pays de Brest en matière d'appropriation des usages
  • temps d'échanges conviviaux
Le programme s'enrichira avec vos propositions !
>> Voir le programme détaillé
>> S'inscrire (date limite : le 15 juin 2010 !)

Un sondage "Les EPN en Languedoc-Roussillon", par le biais duquel nous souhaitons cartographier et rendre lisibles les activités des EPN de la région :
>> Répondre au sondage

Opération réalisée avec le soutien du FEDER, du Conseil Général de l'Hérault et de la ville de Montpellier.

Prochaines formations "Outils-Réseaux" à la carte

Des stages d'une journée pour aborder un aspect : un outil, un usage, une technique... qui aident à coopérer
Formations Outils-Réseaux : en cliquant sur l'intitulé du stage, vous vous pré-inscrivez, une fois le nombre de pré-inscrits suffisant, une date est proposée aux stagiaires.

Prochains stages
=> Stage "Personnalisation graphique de son outil internet, au service de la coopération", le 11 juin 2010
=> Stage "GIMP et Scribus : conception de documents de communication papier sous logiciels libres", le 18 juin 2010
Inscrivez-vous en ligne en cliquant sur le lien et en remplissant le formulaire.

Infos pratiques : stages à Montpellier (Lycée Agropolis), tarifs OPCA : 100,00 €/jour, chômeurs, étudiants : 25,00 €/jour.

Bientôt : une formation pour les animateurs d'espaces publics numériques en Languedoc-Roussillon

Dans le cadre d'un appel à projets de la DUI visant la mise en ligne de modules de formation à distance pour les animateurs d'EPN
Notre proposition prévoit deux sessions tutorées alternant des regroupements et de la formation à distance : l'une est en cours actuellement avec un groupe de 12 animateurs du Pays de Brest, une autre est prévue à partir de septembre pour les animateurs EPN du Languedoc-Roussillon. Contactez-nous si vous êtes intéressés !
Voir en ligne : http://www.animacoop.net
↑ Haut

Participer

Cet article dont vous êtes le héros...

Pas de nouvel article cette semaine...

A vous de jouer! En remplissant le présent formulaire, coopérez à l'écriture du prochain numéro. Il suffira de cliquer sur "envoyer" pour qu'il arrive dans nos tuyaux.
↑ Haut

Coopérative de veille

Les derniers liens qui nous ont intéressés

↑ Haut
Contrat Creative Commons
Ce webzine est sous licence Creative Commons
Association "Outils-Réseaux",
chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier
Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z
Association prestataire de formation enregistrée sous le numéro 91 34 06579 34
Nous contacter par courriel
www.outils-reseaux.org
S'abonner ou se désabonner au webzine
↑ remonter en haut de la page
Filtrer :   Partager et diffuser sa veille  A_Rafraichir  access  actualités  AdWords  agrégateur  agrégateurs  agrégation  AJAX  alertes  animation  apprentissage  arborescence  archivage  Article de fond  astuces  Audrey : responsable formationde ma structure  auto-organisation  blog  blogosphere  blogues  bookmarking  Boxnet  brainstorming  brevet  carte mentale  Cascading Style Sheets  cloud  CMS  code  codéveloppement  collaboration  communauté  communication  Communiquer et échanger  concept  conception  conceptuel  Concevoir et animer un projet  contenu  contenu-editorial  coop-tic  coopération  copyright  creative-commons  Créer un réseau (et fonctionner...)  Créer/fonctionner en réseau  CSS  curation  D-manager  DCMS  Delicious  démarrer  démocratie participative  démocratie-participative  design  développement-durable  diaporama  Didapage  DNS  données  dotclear  droit-auteur  Dropbox  e-administration  e-learning  écosystèmes  Enseigner/former  ergonomie-editoriale  éthique  Evernote  excel  Exelearning  extensions  Facebook  facettes  flux  flux RSS  FOAD  formation  formatrice  forum  Framasoft  Freemind  Freeplane  Gandi  GIMP  GoogleReader  graphisme  Gratos  gratos du mois  gratuit  groupe  habillage graphique  Hadopi  héberger  Hot Potatoes  HTML  Imagination Cubed  infobésité  information  installer  intelligence-collective  interaction  interface  Javascript  je suis intéressée aussi bien à titre personnel que pour conseiller cette formation à d'autres!  Jing  Jog the Web  Joomla  libéralisme  licence-GPL  licences-libres  Linux  logiciel  logiciel_propretaire  logiciel-libre  logiciels  loi  matrice-sagace  médias  mediawiki  méthode  microblog  mindmapping  Mindmeister  Mindomo  module  Moodle  MySQL  n  Netvibes  Ning  normes  Offerte  OMPI  Openweb  optimisation  organisation  Organiser et planifier  Organiser un évènement  Organiser un évènement à plusieurs  outil  outil éducatif  outlook  OVH  Paper li  partage  Partager et construire collectivement des ressources  Partager et construire des ressources  Partager et diffuser sa veille  partager ses médias  Pearltrees  pédagogie  PHP  PI  plagia  plateforme  powerpoint  prezi  Produire et gérer du contenu  Programmer et développer  propriété-intellectuelle  quizz  reader  Recette libre  redaction web  redactionweb  référencement  réseau  réseau-coopératif  Réseaux  Revue-reseau-tic  rewriting  RSS  sauvegarde  schéma  Scoop it  Scribus  serveurs  SGC  site  Social Bookmarking  SPIP  squelette  stockage  SugarSynch  support de cours  support decours  syndication  synthèse  tag  Tagcrowd  technologies  Télétravailler  templates  territoires de veille  texte ajouté  Thunderbird  TIC  Travailler à distance  Travailler ensemble et à distance  tutoriel  Twitter  Typo3  valoriser un territoire  veille  Veiller  vidéo  Visualiser des données  W3C  web2.0  webcopieur  webdesign  websocial  webzine  widget  wiki  wikini  Wink  word  Wordle  wordpress  Yahoo Pipes  yeswiki