Un total de 28 pages ont été trouvées avec le mot clé Communiquer et échanger.
Retour : Contenus de formation > Contenus de cours des formations sur-mesure > Diapos

Les outils pour fonctionner en réseau à l'heure du Web 2.0


* Réseaux coopératifs ?

* De nouveaux outils et services pour travailler ensemble

* Web 2.0 ? Définition,enjeux et limites


Le programme “Outils-Réseaux »


Initié par plusieurs réseaux et associations : Tela Botanica, Réseau Ecole et Nature, Les Ecologistes de l'Euzière

-> une structure autonome en création

Pour accompagner les pratiques coopératives, en s'appuyant sur les outils Internet et les TIC :


  • Innovation : veille technologique, développements informatiques et analyse de réseaux.
  • Diffusion : animation, édition de ressources, organisation de formations ou d'événements sur les usages coopératifs des TIC.
  • Accompagnement de projets collaboratifs : conception, organisation, réalisation de dispositifs collaboratifs.

Qu'est-ce qu'un réseau coopératif ?


Des personnes physiques, des organismes, des projets, partageant un même domaine d’intérêt, de compétences, de valeurs, sur un même territoire et développant, ou susceptibles de développer entre eux, des relations de coopération de nature diverse.

Un réseau coopératif c'est aussi une réponse particulière à une problématique économique, sociale ou territoriale pré-existante. ll n’émerge, ne se constitue et ne perdure que sur un terrain favorable

Ce terrain peut-être fertilisé par un ensemble d’outils méthodologiques, technologiques et d’animation adaptés


Un exemple


Un réseau organise une rencontre.

  • -> Quels outils du Web 2.0 pour faciliter cette organisation collective ?


Des outils pour :


  • Veiller collectivement
  • Echanger
  • Communiquer à distance
  • Planifier un événement
  • Réfléchir ensemble
  • Rédiger collectivement
  • Partager des documents
  • Publier, diffuser
  • Retransmettre

Outils pour veiller collectivement


Suivre l'activité d'un réseau et mener une veille coopérative, pour rendre visibles les ressources et les partager, les catégoriser.

RSS


  • Définition: RSS («Rich Site Summary» ou «Really Simple Syndication») format XML utilisé pour diffuser les mises à jour de sites dont le contenu change fréquemment, sites d'information, blogs. L'utilisateur peut "s'abonner aux flux".

  • Logiciels libres "agrégateurs de flux" (thunderbird,...)

  • Service en ligne : Netvibes.com, créer sa page d'accueil aux flux RSS personnalisés (équivalent en logiciel libre Posh)

Tags et bookmarking social




Nuage de mots


  • Définition:permet de visualiser les termes les plus souvent employés (forum, blogs...)


  • Exemple : nuage de mots à partir du flux RSS de @-brest.net :



Outils pour échanger


A l'émergence d'un réseau, pour échanger sur des problèmatiques partagées, au sein d'un groupe plus réduit, pour s'organiser, échanger des infos...

Définitions :

  • Liste de discussion : liste d'échange, par mail, sur un sujet thématique, de n vers n.
  • Liste de diffusion : liste en lecture seule, par mail, de type lettre information, de un vers n.
  • Forum web : liste de discussion "en ligne".

Outils :



Outils pour communiquer à distance


Au sein d'un groupe restreint, pour faciliter les échanges à distance.

Définitions :

  • Outils de communication synchrone : qui permettent d'échanger en direct.

Outils et services :



Outils pour planifier un événement


Dans un groupe, il est souvent nécessaire de se mettre d'accord sur une date, d'élaborer un planning, un calendrier. On peut proposer des dates par mails, échanger pour trouver un consensus, relancer par téléphone... Mais, difficile d'avoir le même niveau d'information sans saturer les boites E-mail, ... ou l'animateur du groupe !

Systèmes de sondages :


Pour se mettre d'accord sur une date.

-> Doodle (exemple)
ou Framadate, équivalent libre : http://framadate.org/

Agendas partagés


Pour visualiser rapidement les événements, les dates importantes d'un groupe ou de plusieurs groupes :




-> Interconnexion possible grâce à des formats standards : RSS, Ical

Outils pour réfléchir ensemble


Pour visualiser des liens entre des idées, concevoir, présenter des propositions, restituer un brainstorming...

Définition :


  • Cartes heuristiques ou mentales : méthode pour présenter des idées sous forme graphique : au centre, le thème principal, dont partent des branches contenant les différentes idées.

-> http://www.petillant.com/ le site expert de la carte heuristique

Outils :

  • Logiciel libre multi-plateforme : FreeMind
-> Exemple :
freins-facilitateurs


Outils pour rédiger collectivement


Rédiger collectivement un texte : le créer puis le modifier, rassembler les modifications et éventuellement diffuser le document finalisé.

-> Avec les Wiki, possibilité de travailler ensemble sur le même texte, avec un historique des différentes versions. Certains Wikis proposent même un export des page en pdf.

Définitions :

  • Wiki Wiki signifie rapide, en Hawaïen
wiki
Source : Andrew Laing, Wikipédia

  • Les Wiki sont des dispositifs permettant la modification de pages Web de façon simple, rapide et interactive

Outils et services :


Logiciels libres : il existe de nombreux « moteurs wiki » :



Outils pour partager des documents


Dans un groupe, on est souvent amener à s'échanger des documents (textes, présentations, images...).

En s'échangant les documents par CD/clés usb/mail, difficulté à gérer les différentes versions, impossibilité d'y accéder de n'importe où.

Alternative : utiliser des services en ligne de stockage ou installer un logiciel libre spécifique pour stocker des documents :
-> outils de partage de documents, présentations, photos, vidéos, base de données des ouvrages d'un centre de documentation...

Outils et services :


-> PMB, logiciel libre pour mettre en ligne les bases de données d'ouvrages d'un centre de documentation : PMB des centres de ressources en environnement en LR


-> même de l'édition en ligne : cf. GoogleDoc

Outils pour publier, diffuser


Pour diffuser des informations, de l'actualité, publier des textes, des synthèses...

  • CMS (Content Management System) : système de gestion de contenu pour Internet
-> Voir les CMS libres sur framasoft.net : Spip, Joomla
Expl site de l'ABF

  • Blog : weblog
Exemple : Blog Intelligence collective, de la FING

  • Newsletter : lettre d'actualités envoyée par mail
Exemple : rédaction d'une cyberlettre

  • Syndication : afficher sur un site Internet, les actualités d'un autre sites via les Flux RSS
Exemple : sur le site de Créatif (SPIP)

Retransmettre


Second life


Second Life est une simulation sociétale virtuelle, permettant de vivre une "seconde vie" sous la forme d'un avatar dans un univers persistant. C'est un logiciel libre à installer sur sa machine, il propose des fonctions de messagerie instantanée, de discussion, de travail collaboratif, et les objets qui y sont créés peuvent être programmés pour interagir avec les joueurs, changer d'aspect, se mouvoir et communiquer avec l'extérieur.


Podcast


Le podcasting est un moyen gratuit de diffusion de fichiers audio ou vidéo dans l'Internet. Généralement diffusé via les flux rss.

En quoi ces outils sont-ils Web 2.0 ?


Quelques traits caractéristiques :


Des frontières abolies :


  • entre applications (inter-opérabilité, combinaison d'applications...) : calendriers, cartes...
  • entre médias (ordintateur,téléphonie, lecteur audio,vidéo, Internet), avec l'avénement du Web comme canal principal

Quelques traits caractéristiques :


Ils offrent aux utilisateurs la possibilité de participer :


  • Interactivité : Wiki, blogs, CMS, ...

  • des interfaces plus ergonomiques : généralisation du glisser-déposer...

-> Aujourd'hui, on s’est approprié le Web !


Un concept évolutif une notion politique
des définitions multiples :


  • “Tentative de ré-enchantement après l’éclatement de la «bulle Internet»”

  • “Véritable révolution qui place l’utilisateur au coeur du web”

  • “Vaste escroquerie marketing”

  • “Retour aux fondamentaux du web”

Différents points de vue :


* Les utilisateurs : des outils plus participatifs, que l'on peut s'approprier

* Les développeurs : des formats, des standarts, des technologies qui permettent de relier les systèmes

* Vision marcketing : des services où les utilisateurs créent le contenu, un modèle économique où la gratuité est la règle

De nouveaux outils... pas encore entrés dans les moeurs


Un travail de sensibilisation, de formation à faire pour que les usages se développent :

  • > Du côté des utilisateurs

  • > Du côté des décideurs

  • > Du côté des techniciens


En bref


Des moyens techniques puissants pour mutualiser de l'information.


Mais :

  • Profusion des outils : tout le monde ne suit pas
  • Flou et ambiguité entre « libre » / « gratuit » et « web 2.0 » : les services en lignes surfent sur la vague du participatif, mais n'en partagent pas forcément la philosophie et les valeurs.

Crée une liste de discussion

  • image mail.jpg (55.2kB)
Une liste de discussion ou liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits.


Choisir un hébergeur de liste




Créer une liste


  • La création d'un compte Yahoo ou Google est nécessaire
  • Choisir un nom et une adresse pour la liste


Yahoo


yahoo
yahoo


Google

google


Inviter des participants


  • Inscrire les participants ou leur envoyer des invitations



Yahoo

yahoo


Google

google

Crédit photo : http://pixabay.com (domaine public)

Créer une liste de discussion Google

Aller sur : http://groups.google.fr

Créer une liste


  • La création d'un compte Google est nécessaire
  • Choisir un nom et une adresse pour la liste

1

Inviter des participants


  • Inscrire les participants ou leur envoyer des invitations

2

Créer une liste de discussion en utilisant Yahoo groupes

Aller sur : http://fr.groups.yahoo.com

Créer une liste


  • La création d'un compte Yahoo est nécessaire
  • Choisir un nom et une adresse pour la liste

1

2

Inviter des participants


  • Inscrire les participants ou leur envoyer des invitations

3

Configurer sa messagerie pour coopérer


Ce module décrit l'installation, la configuration et l'utilisation d'un logiciel de messagerie, Thunderbird, pour organiser la communication (asynchrone) au sein d'un groupe de travail, d'une structure ou d'un réseau etc.

Après une description des compétences de base à acquérir pour installer et configurer ce logiciel, l'accent sera mis sur l'utilisation de liste de discussion, outil encore souvent indispensable à la communication à distance dans un contexte coopératif.

Obtenir Thunderbird


Télécharger thunderbird :

  • Ou en tapant "Thunderbird" dans votre moteur de recherche favori.

Présentation du logiciel de messagerie Thunderbird


logo

Un logiciel libre et gratuit de courrier électronique, fonctionnant sous Windows, Mac OS X et Linux, pour :
  • Communiquer : envoyer et recevoir des messages électroniques.
  • Classer et trier son courrier
  • Éliminer automatiquement le courrier indésirable
  • et plein d'autres choses encore !
Facile à utiliser, personnalisable, complet et performant, libre et gratuit !

Installer Thunderbird


Windows
Assurez-vous d'être sur un compte utilisateur ayant les droits d'administrateur, puis double-cliquez sur le fichier exécutable de Thunderbird nommé Thunderbird Setup 2.exe. Après quelques secondes, la fenêtre de bienvenue s'affiche.

Mac
Double-cliquez sur l'archive compressée (fichier Thunderbird 2.0.dmg). Une fenêtre contenant la licence s'affiche : cliquez sur le bouton Accept.

Importation du courrier d'un compte existant

A l'issue de l'installation de Thunderbird, l'assistant d'importation apparaît automatiquement pour vous permettre de récupérer des messages d'un précédent logiciel tel Outlook Express.

Configuration d'un compte

Il faudra sur cette étape , récupérer les paramètres communiqués par votre service de gestion de courriels concernant le mot de passe, l'adresses des serveurs etc.
Il vous seras demandé de faire un choix : POP ou IMAP, Quesaco ?
Il s'agit de protocoles. Ils vous est demandé celui que vous voulez choisir lors de la configuration d'un logiciel de messagerie
Concrètement
  • POP : les courriels sont rapatriés depuis le serveur ou ils se trouvent
  • IMAP (recommandé) : les courriels restent sur le serveur et sont donc accessibles depuis n'importe quel ordinateur connecté à Internet

Classer son courrier électronique

Si vous recevez de nombreux messages provenant d'un correspondant, d'une liste de discussion, rangez-les automatiquement dans un dossier que vous allez créer et qui portera son nom. La démarche à suivre :

  • créer un nouveau dossier au nom de l'expéditeur, ou du destinataire si c'est une liste, du projet...
  • se rendre dans Outils > Filtres de messages
  • créer un filtre à partir de l'adresse de l'expéditeur, ou du destinataire si c'est une liste. Puis indiquer le nom du dossier cible précédemment crée

Astuces

Pour retrouver des courriels dans Thunderbird :
  • penser à utiliser les outils de "recherches" (avec des filtres) présents dans le logiciel
  • penser à utiliser le système de drapeau qui permet de mettre des courriels en exergue

La netiquette

Point de communication sans règles de savoir vivre... Ce point est crucial concernant l'usage du courriel sur les listes de discussions ! L'animateur est en charge de rappeler à l'ordre dans le cas ou les échanges tournent au vinaigre... Le courriel est outil extrêmement pratique mais il peut aussi détruire toute dynamique si il est mal utilisé !

En bonus... La lecture de flux RSS


Il est vital pour un animateur, de suivre les modifications liées à un projet, ou simplement connaître les nouveautés concernant un sujet donné. Thunderbird permet de s'abonner à un flux RSS (découvrir les flux RSS) de manière très simple.


Créer une liste de diffusion à partir d'un carnet d'adresse


Dans Thunderbird, une liste de diffusion est un groupe d'adresses électroniques (provenant du carnet d'adresses) auxquelles on envoie, en une seule action, le même message.

Si vous envoyez souvent des messages aux mêmes destinataires, il sera préférable d'opter pour la création et l'utilisation d'une liste de diffusion qui vous évitera d'écrire ou de sélectionner à chaque fois les adresses de chaque destinataire.

  • Cliquez sur le bouton Adresses de la barre d'outils.
  • Dans la fenêtre intitulée Carnet d'adresses, cliquez sur le bouton Nouvelle liste
  • Pour remplir la liste de diffusion, il existe deux méthodes : soit on saisit successivement chacune des adresses, soit on fait un glisser-déposer de plusieurs adresses sélectionnées.

Pour aller plus loin



Listes de discussion et listes de diffusion


Une liste de discussion ou liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits.

  • Liste de discussion : liste d'échange, par courrier électronique, sur un sujet thématique, de n vers n
    • l'inscription à la liste peut être libre ou soumise à approbation ;
    • l'envoi de messages peut être ouvert à tous ou restreint aux abonnés ;
    • la liste peut être modérée, certains messages n'étant relayés qu'après validation.
  • liste de diffusion : liste en lecture seule, par courrier électronique, de type lettre information, de un vers n
    • l'inscription à la liste peut être libre ou soumise à approbation

Un forum Web est une liste de discussion "en ligne".

Créer une liste de discussion ou de diffusion en utilisant un service en ligne


Si votre hébergeur de site web ne vous propose pas le service de création de listes, vous pouvez vous rabattre sur les services gratuits suivants

Services d'hébergement de liste :

S'abonner ou se désabonner à une liste de diffusion ou de discussion

Les modalités pour s'inscrire, se dé-s’inscrire, inscrire des courriels par lot dépend de l'outil utilisé. Les éléments suivants sont donnés à titre indicatif.
S'abonner
En remplissant un formulaire d'inscription en ligne :
Exemple de formulaires d'inscription à des listes de diffusion :

  • en répondant à une invitation
  • en envoyant un message d'enregistrement au robot gérant la liste
    • ex : stagiaires_outils-subscribe@outils-reseaux.org

Se désabonner
  • souvent en cliquant sur un lien dans les messages de la liste. Ex : stagiaires_outils-unsubscribe@outils-reseaux.org

Utiliser une liste de discussion

En terme d'usage, l'utilisation est très simple il suffit d'envoyer un message à nom-de-la-liste@domaine-de-la-liste.fr
Tous les inscrits à la liste reçoivent le message et peuvent y répondre.
Voici quelques règles importantes pour une bonne utilisation de listes.

Écrivez un objet de message clair
  • ex: Festival des marmottes - demande d'aide pour les tables et les chaises

Si vous répondez à la liste, concentrez-vous sur le sujet et répondez après la partie du message concerné. Puis identifiez-vous
Exemple :

| Qui peut s'occuper de récupérer les tables et chaises pour le festival ? (<= La citation)
Moi, je peux m'en charger (<= La réponse, à suivre)
Pierre-Yves (<= Le rappel de qui s'exprime)

Si vous répondez soyez sûr que tout le monde est concerné. Si ce n'est pas le cas, envoyez votre message directement à la bonne personne
  • évitez d'envoyer un message pour uniquement "remercier Didier" à 20 personnes (ou plus) sur une liste...
Prenez le temps de répondre....
  • répondre de manière épidermique par courriel peut-être source de conflits (qui n'a jamais vécu la chose ?...). Et sur une liste de discussion cela peut s'avérer destructeur pour le groupe...
Évitez l'usage des majuscules
  • utiliser les majuscules est souvent assimilé au fait de CRIER ! Bonjour l'ambiance...

Cours Scribus

Scribus est un logiciel de mise en page professionnelle et de PAO

Objectif : Réaliser un document papier simple destiné à l'imprimerie

Pré requis : télécharger Scribus

Esquissez votre document
La première étape se passe avec l'ordinateur éteint : en effet, un travail de mise en page se termine le plus souvent avec un résultat sur papier mais il commence aussi par un travail de préparation sur papier.

Pour esquisser votre dépliant prenez une feuille de papier blanc bureautique (format A4) et pliez là en trois, de façon à obtenir trois volets. Lors de la mise en page vous allez devoir vous assurer que le dernier feuillet (le rabat, volet le plus à gauche) soit légèrement moins large que les autres afin de pouvoir le plier sous celui tout à droite, qui sert de couverture.


1- Créer un nouveau document

A l’ouverture de Scribus :
Nouveau document > Nouveau > choix des paramètres

Une fois le document ouvert, régler les paramètres (onglet Fichier > Réglage du document) :
« document » : régler les unités en centimètres, définir les marges, le fond perdu

2- Insérer une image

  • Créer une zone image avec la (boite à outils)
  • Importer une image : onglet Fichier > Importer > Importer une image
Il est préférable de régler la taille de l’image au préalable dans Gimp
- Pour accéder aux propriétés de l’image : clic droit sur l'mage > Propriétés ou F2

  • Pour régler la taille de l'image dans le cadre Fenêtre Propriétés > image > Mettre l'image aux dimensions du cadre
  • Déplacer l’image, la pivoter (boîte à outil ou onglet XYZ)

3- Insérer un cadre de couleur

  • Créer une zone forme
  • Modifier la couleur Onglet Propriétés > Couleurs:
    • le filet = le contour du bloc
    • le pot de peinture défini la couleur de fond
    • appliquer un dégradé ou une transparence
  • Créer une couleur : Onglet Édition > Couleurs > Nouveau. Lui attribuer un nom pour la retrouver facilement
  • Utiliser le cercle chromatique peut vous permettre de gérer correctement vos couleurs les unes par rapport aux autres (Onglet Extra > cercle chromatique)
> créer des couleurs complémentaires et noter les valeurs à reporter lors de la création d’une nouvelle couleur.

4- Insérer du texte

  • Créer une zone texte (boite à outils)
  • Écrire du texte et modifier les attributs avec l'onglet Propriétés > Texte
  • Pour rentrer dans le cadre de texte et sélectionner une partie ou tout le texte : double-clic
  • Pour écrire un texte en gras ou en italique, il faut sélectionner la police contenant l’attribut « bold » (gras) ou « italic »

5- Lier des blocs de texte

Vous pouvez créer autant de cadres que vous le souhaitez et même les lier entre eux afin par exemple que l'affichage du texte commencé dans une première colonne se poursuive dans une seconde :
  • Créer 2 cadres de texte soit 2 colonnes
  • Sélectionner le 1er cadre, cliquez sur l’outil « Lier les cadres de texte » (boite à outils) puis cliquez sur le 2ème cadre : une flèche apparaît et vous permet de connaitre le sens de lecture
  • Pour supprimer un lien : faire exactement l’inverse : sélectionner le 2ème cadre, cliquez sur l’outil « Délier les cadres de texte » (boite à outils), puis cliquez sur le 1er cadre.

6- Gérer les éléments

Chaque élément est indépendant
  • Pour gérer la hiérarchisation des éléments, sélectionnez un élément puis attribuez lui sa position (clic droit > Disposition ou Onglet Propriétés > XYZ)

7 – Gérer la pagination du document

  • Afficher le plan du document (onglet Fenêtre > Plan du document) permet de voir quels éléments sont sur quelles pages
  • Afficher le « chemin de fer » (onglet Fenêtre > Organiser les pages) permet de déplacer des pages. Pour déplacer une page : clic gauche enfoncé sur une vignette, la déplacer puis relâcher le clic

8- Créer un gabarit

Les gabarits de page sont faits pour ajouter du contenu aux pages qui ont un contenu répétitif comme les numéros de page, les noms de chapitre, les en-têtes de section et autres éléments similaires.
  • Edition > Gabarits > Ajouter un nouveau gabarit
Y insérer les éléments communs : exemple un pied de page et une numérotation automatique. Créer un cadre de texte où vous voulez que le numéro de page apparaisse, éditer le texte > Insérer > Caractère > numéro de page.
  • Une fois le gabarit terminé, fermer la fenêtre "Editer un gabarit" pour revenir au mode normal.
  • Pour appliquer un gabarit aux pages, dans la fenêtre « Organiser les pages », faire glisser la vignette gabarit choisie sur les pages voulues.
  • Vous pouvez à n’importe quel moment modifier un gabarit
  • A noter que les éléments d’un gabarit apparaissent toujours en arrière-plan.

9- Export PDF pour l’imprimerie

  • Vérifier que votre document est conforme et que les images sont bien liées : Onglet Fenêtre > Vérificateur
  • Enregistrer en pdf : Onglet Fichier > Exporter > Enregistrer en pdf
  • Attributs du pdf pour l’imprimerie :
- Onglet général > compatibilité : se renseigner auprès de votre imprimeur pour choisir l’option
- Onglet général > Compression : aucune
- Onglet général > Résolution : 300dpi à l’échelle 100%
- Onglet Polices > Vectoriser les polices graphiques
- Onglet Polices > Sortie : sur imprimante


Ateliers
A- Créer des ombres sur les blocs d'image : http://creationlibre.org/fr/ressources/ombre-portee-pour-scribus/
B- Créer des effets sur les images http://tuto.crea-multimedia.org/scribus-filtre-et-traitement-dimage/
C- Créer un sommaire automatique http://tuto.crea-multimedia.org/creer-un-sommaire-et-une-pagination-sous-scribus/


Ressources

http://www.lesgonesdumac.fr/services/articles/35-articles-club/112-premiers-pas-avec-scribus > Un cours illustré sur les bases de Scribus en ligne
http://fr.flossmanuals.net/scribus/index
http://www.freenambule.com/2011/12/08/scribus-01-realiser-une-brochure-a4-en-pdf/
http://tuto.crea-multimedia.org/creer-un-sommaire-et-une-pagination-sous-scribus/

Auteurs : Association Outils-Réseaux - Jessica Deschamps
Crédits illustrations sous licence creativecommons : By Sa Outils-Réseaux


Cours Scribus > Perfectionnement


Atelier pratique : réalisation d'une plaquette A4 - 4 pages

1- Couverture

Éléments à mettre en page :
1- Un bandeau photo
2- Titre du document
3- Trois formes colorées

2- Gabarit des pages internes

Éléments à mettre en pied de page :
1- Nom du document
2- Numérotation de page

3- pages internes

Éléments à mettre en page :
1- Un bloc de texte avec les attributs : police arial, 12 pt, centré
2- Deux blocs de texte liés
3- Une photo avec les bords arrondis et derrière un bloc de couleur bleu
4- Une forme colorée avec un filet de 3 pt rouge

4- dos de couverture

Éléments à mettre en page :
1- Un bloc de texte contenant l'ours
2- Un texte habillé / photo (voir http://www.calcyum.org/habiller-une-image/ )

5- Insérer une image dans les lettres d'un texte

1- Ecrire un texte dans un bloc
2- Clique droit sur le bloc texte --> Convertir le texte en contours
3- Objet --> associer en polygone
4- Clique droit sur le bloc texte --> Convertir en cadre d'image
5- Insérer une image

6- Insérer une courbe de Bézier

1- Insérer une courbe de Bézier
2- Ecrire un texte dans un bloc
3- Sélectionner la courbe et le texte en même temps avec shift
4- Objet --> joindre le texte au tracé

Les standards


On parle aussi de formats ouverts, d'inter-opérabilité...

Pourquoi des standards ?


  • Pour permettre aux outils de communiquer entre eux !

  • Et importer des données d'un logiciel à l'autre, d'une plate-forme à une autre et entre utilisateurs.

  • Le Web, outil du partage et de l'interconnexion de données par définition, ne fonctionne que si des standards sont respectés.


Distinction entre standard et norme (le terme est le même en anglais)


  • pour créer une norme, il suffit d'en décrire les principes, en se préoccupant seulement du fait que ces utilisateurs la respectent, sans se préoccuper du fait que le nombre de ses utilisateurs soit grand.

  • une "norme" devient un "standard" lorsque "tout le monde" l'utilise.


Définition légale en France


La loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour « la confiance dans l'économie numérique » définit ainsi l'ouverture des formats :

« On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérable et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en œuvre. »

Exemples de formats standards

  • HTML
  • RSS
  • Ical
  • CSS
  • PNG
  • PDF
  • RTF

Trucs et astuces pour démarrer un réseau pouvant être coopératif


Donc quelques conseils et rappels avant de monter une usine à gaz

qui peut coûter très cher (au sens propre comme au sens figuré),

Coopérateur humanum est

  • La coopération est une singularité de l'espèce humaine
    • il montre du doigt
    • il a une pupille
    • il érige des menhirs
      • mais où sont nos menhirs actuels ?

Trois chantiers

  • Coopérer avec les humains
  • Coopérer avec son environnement
  • Coopérer avec soi même
cooperer

Disjoindre l'apprentissage de la coopération...

  • ...de son utilisation sur des sujets brulants
  • jouer, faire jouer avec les outils coopératifs
  • Il est judicieux d'éviter les sujets polémiques pour s'initier à la coopération.

Faire vivre de petites expériences irréversibles de coopération

Un grand voyage commence par de tous petits pas : commencer par de petites expériences qui provoque un basculement dans les façons de faire.
  • astuce : lever un menhir
  • astuce : réaliser une carte heuristique visible à tous comme synthèse d'une réunion (type freeplane)
  • astuce : s'essayer à un compte rendu en direct et à plusieurs sur etherpad
  • astuce : faire une synthèse de liste de discussion permettant de faire émerger des connaissances
  • astuce : mettre du contenu imparfait, a corriger ;-)
  • astuce : proposer des jeux coopératifs...

Commencer en présence


atelier

  • Mettre en œuvre en présence ce que l'on veut mettre en œuvre à distance,
    • utiliser ces outils et techniques d'animation lors de rencontres physiques,
    • cela permettra de se familiariser, de se former
    • et d'assurer une continuité entre présence et distance.
      • astuce : réunion avec compte-rendu en direct vidéo-projeté
      • astuce : question à l'assemblée
      • astuce : expliciter les règles de prise de parole, de prise de décisions...

Commencer par soi même

  • S'appliquer en interne ce que l'on souhaite mettre en place en externe :
    • une structure qui ne coopère pas en son sein et n'utilise pas les outils qui vont avec peinera à faire coopérer autour d'elle,
    • stratégie ITPTS, "Interactions Transformation Personnelle, Transformation Sociale",
      • astuce : partir du plus petit lieu sur lequel on a prise pour coopérer, quelques collègues de confiance, un petit groupe de travail audacieux...

Commencer simple

  • Commencer simple, bricoler,
    • astuce : assembler des logiciels peu onéreux mais qui permettent de commencer à proposer des démarches coopératives (wiki, google doc, netvibes...),
    • astuce : cacher des fonctionnalités
    • astuce : faire évoluer le dispositif technique à la demande
    • astuce : hiérarchiser les idées et commencer par les moins coûteuses à mettre en oeuvre (/ € / chgt de cpt / temps ...)

Commencer sans moyens

  • ne pas attendre d'avoir LES fonds nécessaires, l'Outils idéal pour commencer
    • les réseaux qui démarrent avec les sous pour le faire, s'arrêtent le jour où il n'y en a plus
    • contrairement à ceux qui coopèrent parce qu'ils en voient intrinsèquement l'intérêt.
  • ne pas attendre l'outils idéal (qui n'existe pas)
  • commencer par les actions qui demandent le moins d'énergie pour le plus grand effet pour le groupe (méthode agile)

Piloter à l'usage

  • Attendre de voir de vrais usages se mettre en place
  • avant de passer à du développement spécifique si nécessaire ;
    • astuce : s'astreindre à se taire, à mettre ses idées de côté et écouter, observer
    • astuce : mettre en place des questionnaires dont les résultats sont partagés collectivement
    • astuce : contribuer à démontrer des besoins collectifs

Cultiver la mémoire transactive du groupe

  • la spécialisation : connaître les expertises de ses collègues
  • la crédibilité : faire grandir la confiance : je sais ce qu'il sait, donc pas besoin de vérifier
  • la coordination : repérer les mécanismes de coordination implicites, les ajustements mutuels sans besoin de formalisation

Du beau, du beau, du...

  • Ne pas lésiner sur le beau, l'esthétique,
  • (On pourra aller jusqu'à utiliser du Bling-Bling très apprécié par certains, flash, jquery, mootools, rolex...)

Eviter le piège de la tragédie des trois C

  • un système ne peut pas être
  • et complet
  • et complexe
  • et cohérent
Si vous passez à l'action, il faudra renoncer à l'un de ces trois axes !

Miroir, beau miroir

Mettre en place des processus pour que le groupe se représente collectivement :
  • cartographie des membres
  • inventaire des compétences, de ce que l'on est prêt à partager
  • gare de triage, de visibilité et d'accès aux projets
  • partage des problèmes et points de blocages des uns et des autres, ce en quoi les autres peuvent m'aider

carto

Encourager les contributions

Bien connaître les contributeurs éventuels
  • repérer le chemin entre leurs préoccupations et le projet
    • astuce : sacraliser la moindre contribution (apologie du renforcement positif)
    • favoriser l'évaluation par l'estime des pairs

Clarifier les conditions d'utilisations

  • Envisager, discuter dès le début de la dynamique les conditions d'utilisations, droits qui s'appliquent aux productions communes.
  • Qui est propriétaire du contenu élaboré collectivement ?
  • Ce contenu pourra-t-il être vendu ?
  • Pourra-t-il être transformé ? ...
  • les licences Créatives Commons permettront d'aider à réfléchir sur le sujet.

S'entourer de bons "suiveurs"


"Il est commun de dire que c’est de la qualité de l’animation que dépend la vie d’une communauté. C’est bien entendu en partie vraie. Mais dans cette courte vidéo récréative, il est expliqué avec talent que le leadership est indispensable pour initier la chose, mais que sans suiveurs eux aussi impliqués dans l’action, il n’en serait rien."



(article repris du blog 362point0.org)

Créer des situations d'abondances, faire produire du bien commun

  • rassembler, libérer, produire et faire produire du bien commun
  • Protéger ces contenus avec des licences de type CC By SA
Il semblerait que ce dernier point soit un des plus important...



Auteurs : Association Outils-Réseaux
Crédits illustrations sous licence creativecommons : by Outils-Réseaux - by Moustic 2011
Vidéo : http://sivers.org/ff

Quels outils pour quels usages ?


Quels outils choisir pour :
  • Se connaître
  • Communiquer, échanger
  • Partager des ressources
  • Se synchroniser (échanger en synchrone)
  • Collecter des données et des infos collectivement
  • Réfléchir ensemble et rendre visibles les cogitations
  • Écrire un document collectivement
  • Diffuser de l'info
  • Enseigner, former à distance

Se connaître


En présentiel, cet usage correspond au traditionnel tour de table ou aux animations brise-glace : je me présente, je dis qui je suis et d'où je viens, je prends connaissance des autres.
Cette étape est indispensable pour entamer une coopération.
A distance, la notion de positionnement géographique est très importante pour rendre la communauté moins virtuelle : les cartographies sont ainsi particulièrement adaptées.

Annuaires


Il n'existe pas d'outils clés en main pour réaliser des annuaires. Mais c'est un outil qui est souvent présent dans d'autre systèmes :
  • les outils de réseaux sociaux permettent par exemple de créer un annuaire des membres.
  • les CMS proposent généralement une inscription informatique et proposent ainsi une liste de membres.
  • on peut créer une liste de membre dans un wiki en ouvrant une page pour chacun

Cartographie

Des systèmes pour installer des cartographies interactives sur un site Internet. On peut s'en servir pour cartographier une communauté, un réseau en création : indispensable pour initier de la coopération !

Outils :

Communiquer, échanger


Parler, se téléphoner, écrire une lettre : les moyens de communication existent depuis toujours et sont le propre de l'humanité. Les TIC proposent de nouveaux outils pour communiquer et changent en profondeur la manière de le faire.

Liste de discussion, de diffusion, forum

Les listes de discussions permettent de travailler avec l'outil courriel dans des situations ou un grand nombre de personnes sont impliqués dans un projet, un réseau, un organisme...

Description :
Une liste de discussion ou liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits.
  • Liste de discussion : liste d'échange, par courrier électronique, sur un sujet ou pour un groupe. Tout le monde peut écrire à la liste, tout le monde reçoit ce qui écrit à la liste. (n vers n)
  • Liste de diffusion : liste en lecture seule, par courrier électronique, pour diffuser par exemple une lettre information ou "Newsletter". La lettre est diffusée à tout le monde mais aucun des destinataires ne peut intervenir dessus ou communiquer vers les autres inscrits à la liste de diffusion (1 vers n)
Forum Web : liste de discussion "en ligne" : on consulte, on crée un message et on répond via son navigateur Web. Les messages sont classés par fils de discussion.


Outils :
Services en ligne
Applications à installer sur un serveur web


Outils de communication synchrone

Cette famille d'outils regroupe tous ceux qui permettent de dialoguer en direct et à distance :
  • les outils de chat ou de messagerie instantanée : on dialogue par écrit en temps quasi-synchrone
  • les outils de téléphonie par IP : on peut discuter à l'oral (transmission de la voix)
  • Les outils de visio-conférence : on peut dialoguer par oral et se voir (transmission du son et de l'image)

Outils

Réseaux sociaux et micro-blogging

  • Les réseaux sociaux : service basé sur le web qui permet aux individus de construire un profil public ou semi-public dans un système limité, d’articuler une liste d’utilisateurs auxquels ils sont reliés, de voir et de naviguer à travers leurs propres relations et celles faites par les autres utilisateurs.
=> Voir une vidéo expliquant le concept par Common Craft
=> une présentation sur les réseaux sociaux
  • Le microblog : (parfois appelé miniblogue) est un dérivé concis du blog, qui permet de publier un court article, plus court que dans les blogs classiques, les articles pouvant être de type texte court, mais peuvent également contenir une image ou même une vidéo embarquée, Les flux d'agrégation sont plus légers que dans les blogs traditionnels et peuvent contenir tout le message. La diffusion peut également être restreinte par l'éditeur à un cercle de personnes désirées. (article issu de Wikipedia)

Outils

Partager des ressources


Dans un bureau, il y a souvent un coin documentation ou une étagère avec tous les documents de l'équipe. Avec les TIC, ce bureau peut-être partagé à une plus vaste échelle !

Partage de documents

Dans un groupe, il est souvent indispensable de partager des documents et des ressources. Pour cela, il existe soit des systèmes en ligne prêts à l'emploi ou des logiciels libres à installer sur un hébergement. L'idéal est de choisir des dispositifs qui permettent une synchronisation.
Ici sont présentés trois services. Il en existe bien d'autres !
Outils

Se synchroniser


Pour pouvoir se rencontrer "IRL" (In Real Life), pour organiser des événements, il est nécessaire de se synchroniser. Cette étape correspond au traditionnel "Sortez vos agendas" de fin de réunion. On peut gagner en temps et en efficacité en utilisant des systèmes d'agendas partagés.

Sondage de dates

Des outils pour sonder un groupe sur les disponibilités des acteurs.

Agenda partagé

Des agendas visibles sur Internet et que l'on peut compléter à plusieurs.

Outils

Collecter des données et des infos collectivement


Avant le Web, collecter des informations, consistait à aller en bibliothèque, acheter des ouvrages, ou s'abonner à une revue et sélectionner dans ces documents les passages intéressants (copies de certaines pages, surlignage, post-it...). La collecte pouvait également concerner des témoignages.
Avec Internet, on peut partager cette collecte et la démultiplier.

Bookmarking social

Le social bookmarking (en français « marque-page social », « navigation sociale » ou « partage de signets ») est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris.
Définition issue de Wikipédia

Outils

Nuage de mots clés

Le nuage de mots-clefs (tag cloud en anglais) est une représentation visuelle des mots-clefs (tags) les plus utilisés sur un site web. Généralement, les mots s'affichent dans des polices de caractères d'autant plus grandes qu'ils sont utilisés ou populaires.
=> Voir la définition de Wikipedia

Outils

Sondages et formulaires


Description : des outils pour réaliser des questionnaires en ligne. Certains traitent les réponses statistiquement (réalisation de graphiques, pourcentages).

Outils :

Réfléchir ensemble et rendre visibles les cogitations


Pour faire émerger des idées, rien de tel qu'un brainstorming. Lors d'une réunion on marque toutes les idées sur des posts-it et on les ré-organise ensuite.
Oui, mais comment faire lorsqu'il y a un grand nombre d'idées ou lorsqu'on travaille à distance ?

Carte heuristique

Appelé aussi carte mentale (mind map en anglais), c'est une méthode de communication et de transmission des informations entre les personnes, sous forme graphique. Il s'agit de mettre au centre de la feuille le thème principal (mot ou dessin) et de développer à partir de là des branches contenant les différentes idées se rapportant au thème. Concept inventé par le mathématicien Tony Buzan dans les années 60.

Outils :
Références

Écrire un document collectivement


Écrire à plusieurs un document relève généralement de l'exploit ou amène un coordonnateur à s'arracher les cheveux pour trancher entre les différentes versions envoyées par mail...
Wiki, documents partagés en ligne permettent d'écrire réellement en même temps et à plusieurs en gardant un historique des différentes versions.

Wiki

"Wiki Wiki" signifie "rapide" en Hawaïen.
Les Wiki sont des sites Web que l'on peut modifier de façon simple, rapide et interactive, sans connaissance technique et, la plupart du temps, sans avoir besoin d'utiliser un identifiant et un mot de passe.
Voir : la définition de "Wiki" dans Wikipédia"

Outils

Bureautique en ligne

De plus en plus, on peut transférer son bureau sur Internet : les outils de bureautique en ligne sont de plus en plus utilisés. Leur avantage est de permettre une utilisation collective et en temps réel : idéal pour impulser de la coopération !

Outils

Diffuser de l'info

Problématique : communiquer en direction de son public, diffuser de l'information et lui donner la meilleure audience possible.

CMS

Content Management System, ou Système de Gestion de Contenu. Désigne une catégorie de logiciels facilitant la création, la mise à jour et la publication du contenu d'un site web. Parmi les outils les plus connus de cette catégorie : SPIP, Joomla, ez Publish, Typo 3, Wordpress ...

Ces outils nécessitent l'acquisition de compétences spécifiques quand à leur installation.

Outils (liste non exhaustive, il en existe beaucoup ! Ces trois outils sont libres et gratuits)

Flux RSS et syndication


Description :
On appelle «RSS» («Rich Site Summary» ou «Really Simple Syndication») un format de données utilisé pour diffuser les mises à jour de sites dont le contenu change fréquemment, sites d'information, blogs...Un flux RSS contient généralement le titre de l'information, une description synthétique et un lien vers une page décrivant plus en détail l'information. Le fichier RSS, appelé également flux RSS, canal RSS, fil RSS ou fil d'info, est maintenu à jour afin de proposer en temps réel les dernières informations publiées.
Il existe deux façons d'utiliser RSS :
  • pour une utilisation personnelle. Il est alors nécessaire de disposer d'un outil spécifique, appelé « lecteur RSS » ou encore « agrégateur », pour s'abonner et consulter en un seul endroit les dernières actualités de sites web, sans avoir à les visiter.
  • la syndication de contenus : la publication automatique sur un site Internet d'informations émanant d'autres sites.
=> plus d'information sur le cours "Flux RSS et syndication".

Outils

Blog

De "Web - log" : au départ, sortes de journaux intimes en ligne, ils se sont imposés sur la toile, pour devenir les supports d'une expression publique diverse : opinion, parole citoyenne, militante, témoignages, récit...
Il en existe différents types : services clés en main fournis (plateformes de blog) ou logiciels libres à installer sur un serveur. Leur point commun : ils permettent à un non-technicien d'écrire et publier des articles qui seront ensuite triés par dates.

Outils

Enseigner, former à distance


Complément, support, prolongement voire remplacement du présentiel, les TIC et l'informatique modifient grandement les façons d'enseigner. Au-delà des ressources spécifiques à des usages éducatifs, tous les outils Web2.0 permettent de créer des environnements personnels d'apprentissage.

Les outils à usage éducatif


Les TIC offrent de nombreuses potentialités pour des usages pédagogiques. Les outils disponibles sont nombreux : plateformes de FOAD, outils de réalisation de Quizz, outils de conception et de mise en page de contenus E-learning, tableaux blancs interactifs... A ces outils spécifiques s'ajoutent tous les outils de travail coopératif et de communication.

Outils :

<iframe class="wikiframe" width="550" height="400" frameborder="0" src="http://outils-reseaux.org/CoursFacettesCooperation/iframe"></iframe>
Widget
Contrat Creative Commons
sous licence Creative Commons.
Auteurs : Jean-Michel Cornu (avec les travaux du groupe Intelligence collective de la FING)

Les 12 facettes de la coopération


Contrat Creative Commons
sous licence Creative Commons.
Auteurs : Jessica Deschamps, Florian Schmitt

Réaliser ses documents de communication papier : Scribus

  • Objectif pédagogique : réaliser un flyer ou une plaquette simple
  • Résumé : créer un document simple sous scribus, exporter vos documents sous format pdf pour l'imprimerie
  • Contenus : support de cours -> Diapos
  • Documents annexes :

 Partager

Licence Creative Commons Contrat Creative Commons
Auteur : Association Outils-Réseaux

Quels outils pour quels usages coopératifs

  • Objectif pédagogique : Savoir choisir les outils adaptés aux usages coopératifs prévus
  • Résumé : Ecrire ensemble, décider collectivement, partager des documents... autant d'usages qui selon la technique utilisée vont être facilités ou alourdis par la technique informatique.
  • Contenus :

<iframe class="wikiframe" width="550" height="400" frameborder="0" src="http://outils-reseaux.org/CoursUsages1/iframe"></iframe>
Widget

Contrat Creative Commons
sous licence Creative Commons.
Auteurs : Association Outils-Réseaux
Dernière mise à jour : 4 déc 2011

Quels outils pour quels usages coopératifs

  • Objectif pédagogique : Savoir choisir les outils adaptés aux usages coopératifs souhaités niveau 1 (outils faciles à mettre en œuvre, ne nécessitant pas de connaissances informatiques)
  • Résumé : Ecrire ensemble, décider collectivement, partager des documents... autant d'usages qui selon la technique utilisée vont être facilités ou alourdis par la technique informatique.
  • Contenus :

Contrat Creative Commons
sous licence Creative Commons.
Auteur : Association outils-réseaux

Utiliser Qmail admin

  • Objectif pédagogique : Gérer qmail admin
  • Résumé : Qmail admin permet de créer des listes de discussions, listes de diffusions, adresses mail, redirections et compte robot (réponse automatique préprogrammée).
  • Contenus :  support de cours

Débat mouvant

Auteur de la fiche : Frédéric Renier, Supagro Florac
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Le débat mouvant est un outil d'animation qui permet une prise de parole publique plus facile dans un groupe.
Famille d'outils : Animation
Présentation : Le débat mouvant (encore appelé Jeu de positionnement) est une forme de débat dynamique qui favorise la participation.
 - Un animateur raconte une histoire volontairement polémique. Il propose à certains moments clés de l'histoire aux participants de se positionner physiquement dans la salle, "ceux qui ne sont pas d'accord avec ce qui vient d'être dit d'un côté, ceux qui sont d'accord de l'autre".
 - Personne n'a le droit de rester au milieu (sans avis), le fait de se déplacer réellement pousse à choisir un camp et des arguments.
 - Une fois que tout le monde a choisi "son camp", l'animateur demande qui veut prendre la parole pour expliquer son positionnement.
 - Pour initier le débat, il peut commencer par demander qui est fortement positionné par rapport à ce qu'il vient de dire.
 - Quand un camp a donné un argument, c'est au tour de l'autre camp d'exprimer un argument. C'est un ping-pong. Mais si un argument du camp opposé est jugé valable par un participant, il peut changer de camp.
 - Quand l'animateur le choisit, il clôt le débat et poursuit son histoire jusqu'à la prochaine affirmation ou situation polémique de l'histoire et le débat reprend.
Pré-requis :  - Un minimum de participants (une dizaine)
 - Une histoire polémique dans laquelle les participants peuvent se projeter
 - Une salle avec de l'espace
 - Des affiches pour marquer les différentes zones (d'accord, pas d'accord)
 - Exposer les règles du jeu (personne n'est obligé de prendre la parole, mais tout le monde doit choisir un camp)
 - Durée de l'activité : 1h30 semble une bonne durée.
Quelques applications :  - 1.Briser la glace très rapidement au sein d'un groupe, le fait d'avoir à se positionner devient vite un jeu et contribue à la participation.
 - 2.Favoriser la participation d'un maximum de personnes, si l'animateur favorise la prise de parole de ceux qui n'ont pas encore parlé.
 - 3.Clarifier la position de chacun, donner à voir la diversité d'opinion des uns et des autres.
Prise en main :
Un exemple de débat mouvant organisé par la SCOP Le Pavé
Pour aller plus loin :  - Possibilité de collecter les arguments au fur et à mesure du débat et d'en faire une carte mentale.
 - Possibilité de donner 5 min ou plus à chaque camp pour peaufiner collectivement ses arguments
Avantages :  - Activité qui ne nécessite pas de matériel
 - Très rapide à mettre en place
 - Possible de la vivre en extérieur, ce qui aère les participants.
 - Dans cette forme le débat redevient un moment de plaisir
Inconvénients :  - Il n'y a pas de garantie que le débat "prenne"
 - Certains participants peu à l'aise en groupe ou avec la logique argumentaire peuvent se sentir exclus, cette méthode débat doit être complétée avec d'autres formes de débat en fonction du temps, des participants et des objectifs.
Licence : Licence libre, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Ne s'installe pas

Etherpad

Auteur de la fiche : Frédéric Renier, Supagro Florac
En introduction : Un Etherpad est un service en ligne qui permet de prendre des notes à plusieurs personnes simultanément. A une page de rédaction est associé un chat.
Etherpad est aussi un logiciel libre que l'on peut installer sur un serveur.
bf_imageEtherpad.png
Site officiel : http://etherpad.org/
Famille d'outils : Communication synchrone
Présentation :
Un exemple d'utilisation en classe
Pré-requis : - connexion internet correcte
Quelques applications :
  • Prise de notes collaboratives dans une réunion. Les conséquences sur les rapports de domination dans un groupe sont importants, cet usage contribue à faire "bouger les lignes".
  • Prises de notes entre partenaires à distance en couplant le pad avec un outil de visioconférence. Cependant il n'est pas toujours aisé de partager son attention et son écran pour deux applications.
  • Suivi en direct de l'avancée d'une réunion, avec possibilité de poser des questions dans l'espace "chat".
Pour aller plus loin : Se créer un compte privé sur Framapad
En créant un compte sur Framapad.org, vous créez un espace de travail où vous
pouvez inviter des utilisateurs (dont l'accès est protégé par mot de passe), créer des pads internes au groupe ainsi formé, et avoir accès à des fonctionnalités
d'administration de vos pads : listage, archivage, téléchargement, suppression.
Un pad créé depuis un compte est donc être réservé, par défaut, aux seuls membres du compte (privé), mais il peut également être ouvert à tous comme les pads publics, ou encore protégé par un mot de passe spécifique.
Tutoriel sur l'intérêt et l'utilisation de pad privé
Avantages :
  • Le grand classique des premières expériences irréversibles de coopération
  • Très très simple d'utilisation, toute participation est directement visible par les autres, beaucoup de possibilités d'export, permet une co-rédaction en synchrone, "wysiwyg" (la mise en page se fait comme dans un traitement de textes classique).
  • Les notes prises sont plus complètes.
Inconvénients :
  • Créer un pad directement à partir de la barre d'adresse du navigateur peut constituer un obstacle méthodologique important.
  • Limité à 16 connections simultanées (information à vérifier)
  • Selon la qualité de la connexion internet l'expérience peut être totalement contre productive
Licence : Licence libre, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Réservé aux Jedis de l'informatique

Carte heuristique

Appelé aussi carte mentale (mind map en anglais), c'est une méthode de communication et de transmission des informations entre les personnes, sous forme graphique. Il s'agit de mettre au centre de la feuille le thème principal (mot ou dessin) et de développer à partir de là des branches contenant les différentes idées se rapportant au thème. Concept inventé par le mathématicien Tony Buzan dans les années 60.

Outils :
Références

Outils de communication synchrone

Cette famille d'outils regroupe tous ceux qui permettent de dialoguer en direct et à distance :
  • les outils de chat ou de messagerie instantanée : on dialogue par écrit en temps quasi-synchrone
  • les outils de téléphonie par IP : on peut discuter à l'oral (transmission de la voix)
  • Les outils de visio-conférence : on peut dialoguer par oral et se voir (transmission du son et de l'image)

Outils

Liste de discussion, de diffusion, forum

Les listes de discussions permettent de travailler avec l'outil courriel dans des situations ou un grand nombre de personnes sont impliqués dans un projet, un réseau, un organisme...

Description :
Une liste de discussion ou liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits.
  • Liste de discussion : liste d'échange, par courrier électronique, sur un sujet ou pour un groupe. Tout le monde peut écrire à la liste, tout le monde reçoit ce qui écrit à la liste. (n vers n)
  • Liste de diffusion : liste en lecture seule, par courrier électronique, pour diffuser par exemple une lettre information ou "Newsletter". La lettre est diffusée à tout le monde mais aucun des destinataires ne peut intervenir dessus ou communiquer vers les autres inscrits à la liste de diffusion (1 vers n)
Forum Web : liste de discussion "en ligne" : on consulte, on crée un message et on répond via son navigateur Web. Les messages sont classés par fils de discussion.


Outils :
Services en ligne
Applications à installer sur un serveur web

Réseaux sociaux et micro-blogging

  • Les réseaux sociaux : service basé sur le web qui permet aux individus de construire un profil public ou semi-public dans un système limité, d’articuler une liste d’utilisateurs auxquels ils sont reliés, de voir et de naviguer à travers leurs propres relations et celles faites par les autres utilisateurs.
=> Voir une vidéo expliquant le concept par Common Craft
=> une présentation sur les réseaux sociaux
  • Le microblog : (parfois appelé miniblogue) est un dérivé concis du blog, qui permet de publier un court article, plus court que dans les blogs classiques, les articles pouvant être de type texte court, mais peuvent également contenir une image ou même une vidéo embarquée, Les flux d'agrégation sont plus légers que dans les blogs traditionnels et peuvent contenir tout le message. La diffusion peut également être restreinte par l'éditeur à un cercle de personnes désirées. (article issu de Wikipedia)

Outils

Communiquer, échanger


Parler, se téléphoner, écrire une lettre : les moyens de communication existent depuis toujours et sont le propre de l'humanité. Les TIC proposent de nouveaux outils pour communiquer et changent en profondeur la manière de le faire.

Liste de discussion, de diffusion, forum

Les listes de discussions permettent de travailler avec l'outil courriel dans des situations ou un grand nombre de personnes sont impliqués dans un projet, un réseau, un organisme...

Description :
Une liste de discussion ou liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits.
  • Liste de discussion : liste d'échange, par courrier électronique, sur un sujet ou pour un groupe. Tout le monde peut écrire à la liste, tout le monde reçoit ce qui écrit à la liste. (n vers n)
  • Liste de diffusion : liste en lecture seule, par courrier électronique, pour diffuser par exemple une lettre information ou "Newsletter". La lettre est diffusée à tout le monde mais aucun des destinataires ne peut intervenir dessus ou communiquer vers les autres inscrits à la liste de diffusion (1 vers n)
Forum Web : liste de discussion "en ligne" : on consulte, on crée un message et on répond via son navigateur Web. Les messages sont classés par fils de discussion.


Outils :
Services en ligne
Applications à installer sur un serveur web


Outils de communication synchrone

Cette famille d'outils regroupe tous ceux qui permettent de dialoguer en direct et à distance :
  • les outils de chat ou de messagerie instantanée : on dialogue par écrit en temps quasi-synchrone
  • les outils de téléphonie par IP : on peut discuter à l'oral (transmission de la voix)
  • Les outils de visio-conférence : on peut dialoguer par oral et se voir (transmission du son et de l'image)

Outils

Réseaux sociaux et micro-blogging

  • Les réseaux sociaux : service basé sur le web qui permet aux individus de construire un profil public ou semi-public dans un système limité, d’articuler une liste d’utilisateurs auxquels ils sont reliés, de voir et de naviguer à travers leurs propres relations et celles faites par les autres utilisateurs.
=> Voir une vidéo expliquant le concept par Common Craft
=> une présentation sur les réseaux sociaux
  • Le microblog : (parfois appelé miniblogue) est un dérivé concis du blog, qui permet de publier un court article, plus court que dans les blogs classiques, les articles pouvant être de type texte court, mais peuvent également contenir une image ou même une vidéo embarquée, Les flux d'agrégation sont plus légers que dans les blogs traditionnels et peuvent contenir tout le message. La diffusion peut également être restreinte par l'éditeur à un cercle de personnes désirées. (article issu de Wikipedia)

Outils

Se connaître


En présentiel, cet usage correspond au traditionnel tour de table ou aux animations brise-glace : je me présente, je dis qui je suis et d'où je viens, je prends connaissance des autres.
Cette étape est indispensable pour entamer une coopération.
A distance, la notion de positionnement géographique est très importante pour rendre la communauté moins virtuelle : les cartographies sont ainsi particulièrement adaptées.

Annuaires


Il n'existe pas d'outils clés en main pour réaliser des annuaires. Mais c'est un outil qui est souvent présent dans d'autre systèmes :
  • les outils de réseaux sociaux permettent par exemple de créer un annuaire des membres.
  • les CMS proposent généralement une inscription informatique et proposent ainsi une liste de membres.
  • on peut créer une liste de membre dans un wiki en ouvrant une page pour chacun

Cartographie

Des systèmes pour installer des cartographies interactives sur un site Internet. On peut s'en servir pour cartographier une communauté, un réseau en création : indispensable pour initier de la coopération !

Outils :

Flashmeeting

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
En introduction : Flashmeeting, développé par l'Open University, est un service en ligne qui permet d'organiser une réunion en visio-conférence.
bf_imageflashmeeting.jpg
Site officiel : http://flashmeeting.e2bn.net
Famille d'outils : Communication synchrone
Présentation : Flashmeeting est un outils de visioconférence.
Pré-requis : Disposer :
- d'un ordinateur et d'une connexion Internet
- d'un micro-casque
- d'une webcam
Quelques applications : Réunion avec Flashmeeting : http://flashmeeting.open.ac.uk/fm/fmm.php?pwd=aaa817-6823
Pour aller plus loin : Espace de test
 - Site officiel

Documentation
 - Mode d'emploi pour l'utilisation de Flashmeeting sur le blog du pays romanais
Avantages : On visualise les différentes personnes présentes en réunions. Il y a une procédure qui permet de gérer les prises de paroles. Flashmeeting enregistre la visio-conférence et on peut la rejouer. De nombreux outils sont associés (chat et possibilité d'envoyer des documents), utiles en cas de défaillance matérielle (problèmes de son, par exemple).
Inconvénients : Pour créer une conférence, il faut ouvrir un compte auprès de l'Open University et l'interface est en anglais, il faut réserver un espace de visio-conférence avant la réunion.La procédure de prise de parole fige un peu la discussion. Ne fonctionne pas toujours sous Linux.
Licence : Licence libre
Utilisation : Il y a plus facile mais aussi plus compliqué
Installation : Réservé aux Jedis de l'informatique

Framadate

Auteur de la fiche : Outils-Réseaux et SupAgro Florac
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Petit outil très simple pour caler une date avec un groupe ou créer un petit sondage.
bf_imageFramadate.png
Site officiel : http://framadate.org
Famille d'outils : Calendrier
Présentation :
Pré-requis : accès à internet nécessaire
Quelques applications :
  • Fixer une date de réunion
  • Choisir un nom pour un groupe
  • ...
Pour aller plus loin :
  • Ne proposer que des dates où les personnes dont la présence est indispensable sont disponibles
  • Éviter de proposer trop de dates, cela dilue les réponses. Conséquence possible : la date qui a eu le plus de suffrages ne correspond qu'à une minorité du groupe
  • Fixer une date de fin du sondage
Avantages :
  • Il répond parfaitement aux besoins des groupes à trouver une date commune.
  • Le fait que les participants voient les réponses des autres incitent à trouver un consensus.
  • C'est un outil très très simple d'utilisation, son introduction dans des groupes débutants peut constituer une première étape, une "petite expérience irréversible".
  • Logiciel libre
  • Hébergé par une association Loi 1901 : pas d'appropriation, ni de revente des données
  • Il évite d'engorger sa boite de courriels inutilement quand on doit caler une date à plusieurs.
Inconvénients :
  • L'outil ne résout pas les problèmes de manque de disponibilités.
  • Ce sont les premiers qui répondent qui sont le plus avantagés.
  • Ne convient pas pour les réunions confidentielles ou les choix secrets car le sondage ou les participants sont visibles par tous
  • Service en ligne maintenu par des bénévoles : la disponibilité du service n'est pas garantie
Licence : Licence libre, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Ne s'installe pas

Skype

Auteur de la fiche : SupAgro Florac
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Skype est un service gratuit de téléphonie par internet qui permet de discuter à deux ou à plusieurs (en ayant un compte Skype). Le service propose aussi un service de visioconférence, chat, partage de fichier et partage d'écran.
bf_imageSkype.png
Famille d'outils : Communication synchrone
Pré-requis :
  • Se créer un compte Skype
  • Installer le logiciel
  • Avoir un micro et, en option, une webcam
Quelques applications :
  • Réunion téléphonique à plusieurs (que l'on peut coupler avec un Etherpad pour une prise de notes partagée)
  • Présenter et commenter un diaporama à distance grâce au partage du bureau
Pour aller plus loin :
Avantages :
  • Bonne qualité audio et vidéo
  • Outil complet : audio, vidéo, chat, transfert de fichier
  • Communications gratuites entre utilisateurs de Skype quelque soit la distance
  • Possibilité de réunion téléphonique jusqu'à 25 personnes (!)
Inconvénients :
  • Logiciel propriétaire (le traitement des données par Skype est obscure)
  • L'utilisation de Skype est interdite dans un certain nombre d'entreprise et d'administration
  • La configuration du micro et de la webcam est parfois problématique : faire des essais avant de se lancer dans une réunion Skype
  • Interface différente suivant les plateformes : Windows, Linux, Mac, rend plus difficile le dépannage à distance
  • Demande une installation et une petite appropriation de l'outil ce qui n'est pas le cas du téléphone !
Licence : Logiciel propriétaire, Freemium
Utilisation : Facile
Installation : Facile

Thunderbird

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
En introduction : Ce module décrit l'installation, la configuration et l'utilisation d'un logiciel de messagerie, Thunderbird, pour organiser la communication (asynchrone) au sein d'un groupe de travail, d'une structure ou d'un réseau etc.

Après une description des compétences de base à acquérir pour installer et configurer ce logiciel, l'accent sera mis sur l'utilisation de liste de discussion, outil encore indispensable à la communication à distance dans un contexte coopératif.
bf_imagethunderbird.jpg
Famille d'outils : Bureautique en ligne
Présentation : Thunderbird est un logiciel libre et gratuit de courrier électronique, fonctionnant sous Windows, Mac OS X et Linux, pour :
Communiquer : envoyer et recevoir des messages électroniques.
Classer et trier son courrier
Eliminer automatiquement le courrier indésirable
et plein d'autres choses encore !
Facile à utiliser, personnalisable, complet et performant, libre et gratuit !
Pré-requis : Avoir un accès Internet et les codes administrateur de sa machine. 
Posséder une adresse mail.
Quelques applications : Créer une liste de diffusion avec Thunderbird :

Liste de discussion et liste de diffusion

Une liste de discussion ou liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits. 

  -  Liste de discussion : liste d'échange, par courrier électronique, sur un sujet thématique, de n vers n.
        -  L'inscription à la liste peut être libre ou soumise à approbation ;
        -  L'inscription à la liste peut être libre ou soumise à approbation ;
        -  L'envoi de messages peut être ouvert à tous ou restreint aux abonnés ;
        -  La liste peut être modérée, certains messages n'étant relayés qu'après validation.
  -  Liste de diffusion : liste en lecture seule, par courrier électronique, de type lettre information, de un vers n.
        -  L'inscription à la liste peut être libre ou soumise à approbation ;
  -  Forum Web : liste de discussion "en ligne".

S'abonner ou se désabonner à une liste de diffusion ou de discussion

S'abonner
En remplissant un formulaire d'inscription en ligne :
Exemple de formulaires d'inscription à des listes de diffusion :

En répondant à une invitation

En envoyant un message d'enregistrement au robot gérant la liste 
      -  stagiaires_outils-subscribe@outils-reseaux.org

Se désabonner
   - Souvent en cliquant sur un lien dans les messages de la liste
   - stagiaires_outils-unsubscribe@outils-reseaux.org

Écrire à une liste de discussion

    - Il suffit d'envoyer un message à nom-de-la-liste@domaine-de-la-liste.fr
    - Tous les inscrits à la liste reçoivent le message et peuvent y répondre.
    - Attention à qui on répond ! 
        - Réponse à tous
        - Réponse à l'expéditeur.

Créer une liste de diffusion à partir d'un carnet d'adresse

Dans Thunderbird, une liste de diffusion est un groupe d'adresses électroniques (provenant du carnet d'adresses) auxquelles on envoie, en une seule action, le même message.

Si vous envoyez souvent des messages aux mêmes destinataires, vous apprécierez la création et l'utilisation d'une liste de diffusion qui vous évitera d'écrire ou de sélectionner à chaque fois les adresses de chaque destinataire.

  - Cliquez sur le bouton Adresses de la barre d'outils.
  -  Dans la fenêtre intitulée Carnet d'adresses, cliquez sur le bouton Nouvelle liste
  - Pour remplir la liste de diffusion, il existe deux méthodes : soit on saisit successivement chacune des adresses, soit on fait un glisser-déposer de plusieurs adresses sélectionnées.
Prise en main : Installer Thunderbird sur :

Windows
Assurez-vous d'être sur un compte utilisateur ayant les droits d'administrateur, puis double-cliquez sur le fichier exécutable de Thunderbird nommé Thunderbird Setup 2.exe. Après quelques secondes, la fenêtre de bienvenue s'affiche.

Mac
Double-cliquez sur l'archive compressée (fichier Thunderbird 2.0.dmg). Une fenêtre contenant la licence s'affiche : cliquez sur le bouton Accept.

Importer du courrier d'un compte existant :

A l'issue de l'installation de Thunderbird, l'assistant d'importation apparait automatiquement pour vous permettre de récupérer des messages d'un précédent logiciel tel Outlook Express. 

Créer et configuration un compte :

En fonction des paramètres communiqués par votre service de gestion de mails.
Pour aller plus loin : http://www.framabook.org/thunderbird.html : Utilisez Thunderbird 2.0 ! de Georges Silva et Vincent Meunier

http://www.arobase.org/thunderbird/astuces.htm : tutoriel sur l'utilisation de thunderbird
Licence : Licence libre, Gratuit
Utilisation : Il y a plus facile mais aussi plus compliqué
Installation : Facile

Twitter

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
En introduction : Twitter signifie "Gazouiller" d'où le petit oiseau bleu en logo. Créé en 2006; Twitter est une plateforme de microblogging : l'équivalent de SMS mais sur Internet. Il est possible d’envoyer et de recevoir des tweets, d’une longueur maximale de 140 caractères.
bf_imagetwitter.png
Site officiel : http://twitter.com/
Famille d'outils : Blogs
Présentation :
Pré-requis : Avoir un compte Twitter
Quelques applications :
  • Communiquer sur les activités de son réseau
  • Faire sa veille avec Twitter
Prise en main :
Avantages :
  • Un effet de propagation très rapide et exponentiel. Avec le système "follower/following" : création d'un réseau social mais plus souple que Facebook.
Inconvénients :
  • 140 caractères c'est peu : on ne va pas en profondeur.
  • graphie et codes spécifiques à Twitter qui peuvent rebuter le débutant : Twitter est moins grand public que Facebook
Licence : Logiciel propriétaire, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Ne s'installe pas
Filtrer :   Partager et diffuser sa veille  A_Rafraichir  access  actualités  AdWords  agrégateur  agrégateurs  agrégation  AJAX  alertes  animation  apprentissage  arborescence  archivage  Article de fond  astuces  Audrey : responsable formationde ma structure  auto-organisation  blog  blogosphere  blogues  bookmarking  Boxnet  brainstorming  brevet  carte mentale  Cascading Style Sheets  cloud  CMS  code  codéveloppement  collaboration  communauté  communication  Communiquer et échanger  concept  conception  conceptuel  Concevoir et animer un projet  contenu  contenu-editorial  coop-tic  coopération  copyright  creative-commons  Créer un réseau (et fonctionner...)  Créer/fonctionner en réseau  CSS  curation  D-manager  DCMS  Delicious  démarrer  démocratie participative  démocratie-participative  design  développement-durable  diaporama  Didapage  DNS  données  dotclear  droit-auteur  Dropbox  e-administration  e-learning  écosystèmes  Enseigner/former  ergonomie-editoriale  éthique  Evernote  excel  Exelearning  extensions  Facebook  facettes  flux  flux RSS  FOAD  formation  formatrice  forum  Framasoft  Freemind  Freeplane  Gandi  GIMP  GoogleReader  graphisme  Gratos  gratos du mois  gratuit  groupe  habillage graphique  Hadopi  héberger  Hot Potatoes  HTML  Imagination Cubed  infobésité  information  installer  intelligence-collective  interaction  interface  Javascript  je suis intéressée aussi bien à titre personnel que pour conseiller cette formation à d'autres!  Jing  Jog the Web  Joomla  libéralisme  licence-GPL  licences-libres  Linux  logiciel  logiciel_propretaire  logiciel-libre  logiciels  loi  matrice-sagace  médias  mediawiki  méthode  microblog  mindmapping  Mindmeister  Mindomo  module  Moodle  MySQL  n  Netvibes  Ning  normes  Offerte  OMPI  Openweb  optimisation  organisation  Organiser et planifier  Organiser un évènement  Organiser un évènement à plusieurs  outil  outil éducatif  outlook  OVH  Paper li  partage  Partager et construire collectivement des ressources  Partager et construire des ressources  Partager et diffuser sa veille  partager ses médias  Pearltrees  pédagogie  PHP  PI  plagia  plateforme  powerpoint  prezi  Produire et gérer du contenu  Programmer et développer  propriété-intellectuelle  quizz  reader  Recette libre  redaction web  redactionweb  référencement  réseau  réseau-coopératif  Réseaux  Revue-reseau-tic  rewriting  RSS  sauvegarde  schéma  Scoop it  Scribus  serveurs  SGC  site  Social Bookmarking  SPIP  squelette  stockage  SugarSynch  support de cours  support decours  syndication  synthèse  tag  Tagcrowd  technologies  Télétravailler  templates  territoires de veille  texte ajouté  Thunderbird  TIC  Travailler à distance  Travailler ensemble et à distance  tutoriel  Twitter  Typo3  valoriser un territoire  veille  Veiller  vidéo  Visualiser des données  W3C  web2.0  webcopieur  webdesign  websocial  webzine  widget  wiki  wikini  Wink  word  Wordle  wordpress  Yahoo Pipes  yeswiki